Vous-êtes ici: AccueilBusiness2020 06 28Article 523429

Business News of Sunday, 28 June 2020

Source: www.camerounweb.com

Le RNC lance une vaste campagne de non paiement de factures d'électricité


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

La guerre entre le Réseau National des Consommateurs du Cameroun (RNC) et la compagnie de distribution d'énergie électrique Eneo gagne encore en intensité. Cette fois, le RNC demande aux camerounais de ne pas payer certaines factures dites estimatives.


Les détails dans ce communiqué du RNC

Le Réseau National des Consommateurs du Cameroun (RNC) informe l'opinion public national et international qu'il a été saisi par de nombreux consommateurs d'électricité qui disent recevoir de la société ENEO des factures d'électricité de plus en plus élevés ne reflétant ni de près ni de loin la réalité de leurs consommations.

En effet, ces consommateurs se plaignent aussi de la qualité déplorable du service de distribution de l'énergie électrique, de la récurrence des factures estimatives et du scellage des compteurs électriques par ENEO, mettant en danger le consommateur non sans compter la grande campagne d'arnaque orchestré par cette société autour du pseudo recalibrage des puissances souscrites au grand mépris des lois et règlements en vigueur en la matière.

Une fois saisi desdits faits, le Réseau National des Consommateurs du Cameroun (RNC) s'est immédiatement rendu dans certains ménages de la ville de douala pour constater les faits dénoncés. Une fois sur les lieux, le RNC s'est rendu compte à vu d'oeil de la véracité desdits faits dénoncés.

Sur la base des premières constatations et dans l'attente des résultats d'autres enquêtes approfondis qui seront faits dans les prochains jours par un cabinet d'experts agréé, le Réseau National des Consommateurs du Cameroun (RNC) a immédiatement instruit la cessation de paiement de toutes factures estimatives en repellant que celle-ci sont non conformes à la réglementation en vigueur comme le rappelle le régulateur dans sa correspondance *N°B257/L/ARSEL/DG/DE/SDEPN/pe du 11 juin 2020* du DG ARSEL adressée au DG ENEO avec pour objet la *Suspension de l'opération d'estimation des index des compteurs électrique* conformément aux dispositions de l'arrêté *N°00000013/MINEE du 26 janvier 2009* portant approbation du règlement de distribution publique d'électricité de la société AES-SONEL qui définit les conditions de facturation et de paiement.

Par ailleurs, le Réseau National des Consommateurs du Cameroun (RNC) rappelle que l'estimation systématique des index des compteurs est une violation des dispositions de *l'article 7 de l'arrêté susmentionné et de l'article 3.1 de la décision N°00000096/ARSEL/DG/DCEC/SDCT du 28 mai 2012 fixant les tarifs de vente hors taxes d'électricité applicables par AES-SONEL de l'année 2012* qui stipulent que " *afin d'éviter tout retard dans la relève des index au risque de faire passer indûment le consommateur à une tranche de consommation ou coût du kwh plus élevé, AES-SONEL est astreint au strict respect des dispositions de l'article 7.2 du règlement du service de distribution publique d'électricité que les factures sont établies mensuellement, en principe à date fixe, et distribuées par les agents d'AES-SONEL ou agents dûment mandatés par AES-SONEL aux points divers de consommation"*.

Par conséquent le Réseau National des Consommateurs du Cameroun (RNC) invite les consommateurs victime de cet abus sur l'ensemble du territoire national à ne pas payer leurs factures estimatives car elles sont nulles et de nul effet tel que stipule le décision suscité.

Par ailleurs, le Réseau National des Consommateurs du Cameroun (RNC) invite ENEO conformément à la décision susmentionné, dans son article 3.2 qui stipule que *"au cas où la relève ou la facturation interviendrait au delà de 30 jours, AES-SONEL a l'obligation de reporter le supplément de consommation dans la facture du mois suivant"*, à procéder à la relève des index en vue de corriger les factures servies aux consommateurs au cours du mois de mai 2020 mais également procéder à la régularisation des factures; le RNC invite le MINCOMMERCE garant national des instruments de métrologie, l'ANOR et l'ARSEL et les associations des consommateurs, ensemble à effectuer des contrôles inopinés sur les compteurs ENEO installé dans les menages sur l'ensemble du territoire national car tout laisse à croire que ceux-ci sont non conformes aux normes internationales en vigueur en matière de compatage électrique au grand malheur du consommateur.

Le Réseau National des Consommateurs du Cameroun (RNC) rappelle à ENEO que le consommateur a le droit de choisir son mode de comptage selon que le stipule l'article 4 de la décision tarifaire 2012, cela étant, le règlement de service dans son article 7.1.1 stipule entre autres que le consommateur peut même transmettre son index à ENEO par un canal approprié.

Le Réseau National des Consommateurs du Cameroun (RNC) rassure les consommateurs Camerounais sur sa détermination à continuer à œuvrer pour la défense de leurs droits et intérêts et les invite à redoubler de vigilance et surtout à continuer de dénoncer par Whatsapp au +237 694 631 659 ces opérateurs qui bafouent leurs droits et intérêts.

Fait à Douala, le 28 Juin 2020

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter