Vous-êtes ici: AccueilBusiness2021 06 29Article 605332

Infos Business of Tuesday, 29 June 2021

Source: www.camerounweb.com

Le Label made in Cameroon veut mettre à niveau les petites entreprises

plonger Martin Camus dans la gadoue de la honte plonger Martin Camus dans la gadoue de la honte

Grace à ce procédé, les produits des jeunes entreprises peuvent facilement être commercialisés dans les grandes surfaces.

Une centaine d’entreprises ont déjà été labélisées.

Les très petites entreprises et les petites entreprises peuvent se mettre à niveau, à moindre coût.

Le Label Made in Cameroon présenté au public le 06 avril 2019, augure des lendemains meilleurs. En deux années d’existence seulement, une centaine de produits made in Cameroon ont été labelisées sous la houlette de l’Association des entrepreneurs ingénieux d’Afrique, le ministère en charge des Mines, et AB Certification Afrique Subsaharienne SA. Ces entreprises se recrutent pour la plupart dans les cosmétiques, l’agroalimentaire (farine de plantains, cacao, les boissons naturelles, le vin), de même que des produits de santé. Ce procédé a permis aux entreprises d’avoir un souci d’amélioration continu, ainsi qu’en témoignent certains chefs d’entreprises, qui pensent également que ce label donne une certaine assurance à nos PME.

Procédé

Selon Jacques Ndedy, administrateur-directeur de AB Certification Afrique subsaharienne SA, le procédé de labélisation est une démarche volontaire et échelonnée. Il concerne uniquement les produits fabriqués en priorité à base des matières premières issues du Cameroun. L’entreprise doit d’abord manifester son intérêt de vouloir labeliser son produit, puis saisir un cabinet d’audit qui se chargera de mener un audit d’opérations afin de vérifier que toutes les normes sont bien respectées. Sur la base d’un rapport émis au terme du diagnostic effectué par ce cabinet d’audit, un comité de labellisation statue et octroie ou non le label Made in Cameroon à une marque ou une entreprise pour une durée de trois ans. L’entreprise labelisée recoit des logos à apposer sur les différents produits sélectionnés. Pour les entreprises qui disposent de plusieurs gammes de produits, il est nécessaire de déposer une demande d’extension du champ de labellisation à d’autres produits de la marque. L’administrateur-directeur de AB Certification Afrique subsaharienne SA précise qu’une autre option est cependant possible. Il s’agit du « label probatoire ». Valable pour une durée d’un an, ce label intermédiaire est plus facile à obtenir, une fois que certains critères spécifiques sont rassemblés. Les produits labelisées peuvent cependant changer de statut s’ils répondent à l’ensemble des exigences mises en place.

Ce procédé de labélisation permet ainsi aux très petites entreprises et aux petites entreprises de se mettre à niveau, à moindre coût. Ce qui leur donnera par exemple, la possibilité d’exposer leurs produits dans les grandes surfaces qui pour la plupart posent comme préalable que les entreprises labelisent leurs produits. La labélisation incite aussi davantage les entreprises à faire des efforts en matière de valeur ajoutée et d’assurance qualité.