Vous-êtes ici: AccueilBusiness2020 01 22Article 486340

Business News of Wednesday, 22 January 2020

Source: camerounlink.com

Le Cameroun sollicite un prêt de 7 milliards de FCFA de la BEI


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Le Cameroun sollicite un prêt de 7 milliards de FCFA de la BEI pour assurer sa participation au capital de l’ACA

Le président du Cameroun, Paul Biya, a signé le 9 janvier dernier, un décret habilitant le ministre en charge de l’Économie à signer avec la Banque européenne d’investissement (BEI) un contrat de financement d’un montant de 11,37 millions d’euros, soit environ 7,4 milliards de FCFA.

D’après le décret présidentiel, ces ressources serviront pour la prise en charge de la participation du Cameroun au capital/action de l’Agence pour l’assurance du commerce en Afrique (ACA). C’est la seule organisation multilatérale couvrant le risque politique et le risque de crédit commercial en Afrique. L’ACA est une institution africaine, fondée en 2001 par des États africains avec le soutien financier et technique du Groupe de la Banque mondiale.

Le capital social de l’ACA est variable et fondé sur un capital nominal initial autorisé de 1 milliard de dollars américains, divisé en 10?000 actions d’une valeur paritaire de 100?000 dollars américains. Les membres peuvent souscrire des actions dans le capital de l’ACA conformément à leur catégorie de participation.

Il existe quatre catégories permettant aux membres d’acquérir des actions.

Dans la catégorie A, celle sollicitée par le Cameroun, les actions sont ouvertes aux États africains. Cette catégorie doit à tout moment représenter au moins 51% du capital social de l’ACA. Une acquisition minimale de 75 actions est requise d’un État africain pour son adhésion. Le niveau d’investissement des États membres africains dans l’ACA déterminera le volume d’affaires que l’Agence pourra soutenir dans le pays concerné.

Pour la catégorie B, les actions sont ouvertes aux États non africains ou à leurs représentants. Une souscription minimale de 100 actions est requise pour adhérer sous cette catégorie.

Pour ce qui est de la catégorie C, les actions sont ouvertes aux entreprises privées. Une souscription minimale de 100 actions est requise pour adhérer sous cette catégorie.

Enfin, quant à la catégorie D, les actions sont ouvertes aux organisations économiques régionales, institutions financières internationales de développement et agences de crédit à l’exportation. Une souscription minimale d’une action est requise pour adhésion sous cette catégorie.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.