Vous-êtes ici: AccueilBusiness2019 09 10Article 471554

Business News of Tuesday, 10 September 2019

Source: investiraucameroun.com

Le Cameroun dépense 14 milliards dans l’importation du soja

Soja Soproïcam a indiqué qu’aujourd’hui la moitié de ses besoins en soja est fournie par le marché local

La société Soyobeans Processing Industry of Cameroon (Soproicam), principal concurrent de Camlait dans la fabrication des yaourts, a présenté le 4 septembre à Yaoundé, l’état du marché local du soja.

«?Dans 10 ans, nous pourrons éradiquer complètement les importations de soja qui sont évaluées à près de 14 milliards de FCFA chaque année alors que les paysans qui sont engagés dans cette activité ont des ressources évaluées en ce moment à 4 milliards. En augmentant la capacité de production, ils seront à 8 milliards. Ce qui est important pour une zone sinistrée du fait de Boko Haram, la guerre en Centrafrique?», a déclaré à l’occasion Raymond Diffo.

Le promoteur de Soproïcam a indiqué qu’aujourd’hui la moitié de ses besoins en soja est fournie par le marché local. Dans le détail, la société utilise 35?000 tonnes de soja grains pour obtenir 25?000 tonnes de tourteaux alors que le besoin national est évalué à 50?000 tonnes.

Soproicam est une société qui fait dans la production et la transformation du soja. Elle encadre plus de 13?000 sojaculteurs dans l’Adamaoua et le Mayo-Rey dans le Nord?; près de 3?000 dans l’Extrême-Nord. Notamment à Mogode, département du Mayo-Tsanaga. «?Nous avons diminué fortement l’importation des tourteaux de soja, matière première essentielle pour l’élevage de la volaille?», se félicite Raymond Diffo.