Vous-êtes ici: AccueilBusiness2021 04 19Article 590920

Business News of Monday, 19 April 2021

Source: investiraucameroun.com

Le Cameroun affiche une dette intérieure de 2647 milliards au 31 décembre 2020

Selon la Caisse autonome d’amortissement (CAA), l’organe en charge de la gestion de la dette publique au Cameroun, le volume global de la dette intérieure du pays se chiffrait à 2647 milliards de FCFA au 31 décembre 2021. Cette enveloppe est en hausse de plus de 300 milliards de FCFA par rapport aux 2297 milliards de FCFA pointés en 2019, année au cours de laquelle la dette intérieure du Cameroun a franchi pour la première fois la barre symbolique de 2000 milliards de FCFA.

L’augmentation de cette enveloppe, explique une source proche du dossier, se justifie non seulement par la méthode qui veut que les restes-à-payer de plus de trois mois du Trésor public (il s’agit de la dette vis-à-vis des fournisseurs de l’État, NDLR) intègrent dorénavant l’enveloppe de la dette publique, mais aussi, et surtout par l’accélération des opérations de levées de fonds sur le marché des titres publics de la BEAC. En effet, en plus des émissions hebdomadaires des bons du Trésor assimilables (BTA), l’Etat du Cameroun a lancé, depuis 2019, un vaste programme de mobilisation des financements de long terme sur le marché des titres publics de la BEAC, au moyen des émissions d’obligations du Trésor assimilables (OTA).

Dans le détail, selon les pointages de la CAA, les « émissions plus prononcées des titres publics » ont conduit le Cameroun à quadrupler le volume de ses opérations sur le marché des titres publics sous-régional en 5 ans, passant d’un encours de 265 milliards de FCFA en 2015, à 1013 milliards de FCFA au 31 décembre 2020.

Au demeurant, si selon les officiels ces levées de fonds sur le marché local des capitaux permettent d’assurer une gestion plus sereine de la trésorerie publique et de réaliser des projets d’investissements publics, l’alourdissement de la dette publique du Cameroun, de manière générale, constitue de plus en plus une source d’inquiétude. Aussi bien pour le gouvernement, lui-même, que pour les partenaires au développement, qui ont d’ores et déjà classé le Cameroun parmi les « pays à risque de surendettement ».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter