Vous-êtes ici: AccueilBusiness2021 06 21Article 603574

Infos Business of Monday, 21 June 2021

Source: www.camerounweb.com

La société des aéroports du Cameroun a perdu 7 milliards en 2020

La société des aéroports du Cameroun a perdu 7 milliards en 2020 La société des aéroports du Cameroun a perdu 7 milliards en 2020

• ADC SA traverse une situation financière difficile

• La société a perdu 7 milliards en un an

• La tête du DG mise prix



Les signaux virent au rouge à la Société des aéroports du Cameroun (ADC SA). Une réunion du comité de direction tenue le 8 juin a permis au Directeur général Thomas Owona Assoumou de faire le point sur la situation économique inquiétante de la société. En effet ADC a perdu en 2020 près de 7 milliards de francs CFA. La pandémie du Coronavirus explique cette mauvaise performance.
« L'argumentaire du directeur de la comptabilité et des finances met en exergue la résilience de ADC SA qui affiche des pertes sèches de l'ordre de -49% en 2020. En valeur absolue près de 7 milliards de F CFA », explique une source au sein de l’entreprise citée par nos confrères de Essinga.
« L'entreprise affichait pourtant un équilibre financier en 2019, selon le dernier rapport de la commission technique de réhabilitation des entreprises du secteur public et paeapublic (CTR). ADC affichait en effet un résultat net bénéficiaire de 1,21 milliards de francs CFA », rapporte le journal.

Thomas Owona Assoumou, le problème ?

La gestion de Thomas Owona Assoumou a été régulièrement critiquée par le lanceur d’alertes Boris Bertold. Ce dernier reproche au Directeur Général de transformer la société des aéroports du Cameroun en une entreprise familiale.
« En attendant la liste exhaustive qui nous parviendra des ressources humaines dans quelques jours, ci-dessous celle ressortant uniquement les membres de la famille du DG qui sont en responsabilité, sachant que le plus gros contingent se retrouve dans les postes d’exécution. Vous nous direz s’il s’agit toujours d’une entreprise publique qui a pour vocation d'employer tous les Camerounais sans discrimination :

- ONANA Didier, Directeur Général Adjoint de fait, frère cadet ;
- BIDI NDONG Anicet, Sous-Directeur des Affaires Juridiques, Beau-frère (frère de ESSOMBA NDONG) ;
- MBARGA ZAMBO Raphael, Sous-Directeur des finances, neveu (fils de la sœur) ;
- DOGOUA BARDE, Sous-Directeur développement des ressources humaines, beau-frère ;
- ESSOMBA NDONG Martial, Chef d’escale Aéroport international Yaoundé-Nsimalen (rang de Sous-directeur), Beau-frère (frère de BIDI NDONG) ;
- OWONO MVONDO Nicolas, Chef d’escale Aéroport international Douala (rang de sous-directeur), cousin (frère de MBALLA MVONDO) ;
- NDONG Gérard Didier, Chef section import fret Douala, Beau-frère (frère de BIDI NDONG et de ESSOMBA NDONG) ;
- OWONA MBENTI Guy, Chef service documentation, Cousin ;
- TCHOUNGUI François, Cousin ;
- NGO OUM, Chef section web, belle-fille ;
- ONDOUA BALLA Jean, Chef service passage Yaoundé-Nsimalen, Neveu ;
- Mlle ASSOUMOU, cadre informatique, petite-fille (Fille de TCHOUNGUI François);
- DZOUH Doris née NDONG, Chef de quart passage, Belle-sœur (sœur de BIDI NDONG, ESSOMBA NDONG, et NDONG Gérard) … », avait publié Boris Bertolt.