Vous-êtes ici: AccueilBusiness2020 12 07Article 560822

Business News of Monday, 7 December 2020

Source: camerounliberty.net

La mafia des proches du régime Biya au coeur du projet du fer de Mbalam

En 2005 lorsqu’il est ministre des mines de Paul Biya, Charles Salé aujourd’hui Sénateur et PCA de l’hôpital gynéco donnait la Licence de la deuxième plus grosse réserve de fer au monde à une entreprise dont les principaux actionnaires sont l’épouse du ministre Salé, le fils de Mendo Ze, le fils du général Assoo.

Ce réseau réussira à impliquer dans ce projet un géologue David Porter aujourd’hui âgé de 90 ans, c'est ce dernier qui les aidera à trouver un partenaire financier capable de financer le projet .Grace à Poter, CamIron rencontrera l’entreprise Sundance en Australie .Selon le journal Le Monde, ce réseau ira convaincre le Congo en proposant à la famille de Sassou les actions réservées aux nationaux , c’est ainsi que le Congo va céder aux australiens le permis d’exploiter le Fer de Nebala, d’où la naissance du projet de Mbalam-Nebala.

Seulement, Sundance n’a pas d’argent, il lui faut un partenaire solide pour développer le projet .Mais avant cela il fallait signer une convention avec le Cameroun .Nous sommes en 2008, entre en scène Louis Paul Motaze qui deviendra président du comité de pilotage du projet de Mbalam . Motaze compte sur ce projet pour valoriser le port de Kribi.

En 2012 la convention minière est signée après que Sundance par un tour de prestidigitation ait augmenté la part des nationaux dans le l’entreprise. C’est le jackpot pour les actionnaires, plus aucune information sur l’identité de ces nouveaux actionnaires locaux. Sundance est finalement tombé sur une entreprise chinoise prête à racheter 100 % des actions, il s’agit de la Halong.1, 4 milliards de dollar, c’est le montant de la transaction. Malheureusement commençait un chine le procès du PDG de l’entreprise chinoise qui sera finalement condamné en 2014 puis exécuté en 2015.

Las d’attendre, les Australien avaient contacté le portugais Mota-Engil qui proposait injecter 3,5 milliards de dollars sur les infrastructures. Encore un autre bluffeur. En 2015 Yang Philemon est commissionné en chine par le président du comité de pilotage du fer de Mbalam Louis Paul Motaze pour négocier avec le gouvernement chinois. De retour de chine, c’est les australiens qui avaient annoncé la signature des accords entre le gouvernement et les entreprises chinoises sur les infrastructures minières qui en principe devraient être construites par Sundance.

Tout l’espoir reposait donc finalement sur la puissante entreprise publique chinoise, 33e au monde en chiffre d’affaire, la China Gezhouba. Echec cuisant qui va obliger Sundance à de nouvelles négociations avec un autre géant chinois AustSino. Deux ans d’espoir et de négociations avec le chinois jusqu’au 12Novembre 2020 lorsque le PDG de Sundance annonçait la résiliation de l’accord avec les chinois .Rappelons que Chinalco et Rio Tinto en fuit le Cameroun pour s’installer en Guinée Conakry.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter