Vous-êtes ici: AccueilBusiness2021 06 18Article 603166

Infos Business of Friday, 18 June 2021

Source: L’Economie - N° 02193

La Banque mondiale débloque 54 milliards FCFA en faveur du Cameroun

L’accord de crédit a été signé le 16 juin 2021 à Yaoundé L’accord de crédit a été signé le 16 juin 2021 à Yaoundé

L’accord de crédit a été signé le 16 juin 2021 à Yaoundé entre le ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire, Alamine Ousmane Mey et la Directrice adjointe des Opérations de la Banque mondiale au Cameroun, Keiko Kubota.

Le Cameroun reçoit 54 milliards FCFA du Groupe de la Banque mondiale. Il s’agit de la 3e et dernière opération d’appui aux politiques de développement pour la consolidation budgétaire et la croissance inclusive au Cameroun. Ce geste intervient seulement quelques jours après le décret du chef de l’Etat Paul Biya le 10 juin 2020 habilitant le Minepat à signer un accord de prêt avec l’association internationale de développement (IDA).

Ces 54 milliards FCFA marquent la fin de la mise en œuvre du premier programme d’appui avec l’institution de Bretton Woods donc la principale mission est de donner un nouveau souffle à la Trésorerie du pays. Toutefois, explique Alamine Ousmane Mey, les reformes entreprises dans le cadre de ce 3e appui budgétaire concerne les mesures fiscales et d’atténuation des effets néfastes du Covid-19. A ceci s’ajoute l’exonération de droits de douanes et de TVA sur les articles spécifiques nécessaires à la prévention et au traitement de la Covid-19 et l’atténuation de l’impact économique de la Covid-19 sur les secteurs du transport, du tourisme et la distribution alimentaire.

Du côté du Groupe de la Banque mondiale, la directrice adjointe des Opérations de la Banque mondiale au Cameroun, Keiko Kubota indique que « cet acte c’est pour appuyer les efforts du gouvernement pendant la situation difficile de pandémie, et pour améliorer les conditions de vie de tout le monde surtout les pauvres et les plus vulnérables et appuyer sur les reformes que le gouvernement est en train de mettre en place ».

Ce financement permettra aussi d’améliorer la viabilité financière dans le secteur de l’énergie, de renforcer la compétitivité du secteur des télécommunications, d’améliorer l’entretien routier et sa gestion entre autres. « Au regard de ce soutien dans un contexte difficile, au vu de la pandémie et de ses conséquences, nous ne pouvons qu’exprimer au nom du président, du gouvernement et du peuple camerounais notre gratitude à l’égard de la Banque mondiale ; pour non seulement le soutien mais aussi l’accompagnement dans la mise en œuvre des réformes qui vise à renforcer la compétitivité , la solidité et la viabilité de notre budget et à consolider les mécanismes qui accompagnent les passation de marché et les instruments de résilience sociale à travers le projet filets sociaux qui bénéficie d’un soutien important de la part de la Banque mondiale » souligne le Minepat.