Vous-êtes ici: AccueilBusiness2019 09 11Article 471587

Business News of Wednesday, 11 September 2019

Source: camerounliberty.net

La Banque Mondiale est claire, Bolloré doit quitter le port de Douala

Bolloré Prolongation Gardeàvue Cette révélation a été faite le 03 Septembre par Mohamed Fall directeur du groupe Bolloré

Pourquoi le port de Douala a prolongé en catimini le contrat de DIT au port de Douala pour 04 ans en décembre 2017 pour jouer un mois après les bourreaux, car c’est en Février 2018 que cette infrastructure portuaire a lancé l’appel d’offre excluant le géant français ? Sans doute parce qu’il fallait lui donner la possibilité de porter plaine et se faire dédommager à coup de milliards. Pourtant la banque mondiale et autres financiers étaient catégoriques, Bolloré devait quitter le port de Douala.

Cette révélation a été faite le 03 Septembre par Mohamed Fall directeur du groupe Bolloré pour la région Golfe de Guinée

Selon Christian Penda Ekoka, il suffisait juste de rouvrir le cahier des charges de la concession pour disqualifier Bolloré .Sans doute pour se partager les milliards de dédommagement. Bolloré depuis les tribunaux de Paris se dit déjà prêt à négocier avec l’état du Cameroun.

En 2018 le directeur général du groupe Bolloré, Gilles Alix, indique au sujet des relations entre le groupe et les dirigeants africains que « Les ministres, on les connaît tous là-bas. Ce sont des amis. Alors, de temps en temps — je vais être clair —, on leur donne, quand ils ne sont plus ministres, la possibilité de devenir administrateurs d’une de nos filiales. C’est pour leur sauver la face. Et puis on sait qu’un jour ils peuvent redevenir ministres »