Vous-êtes ici: AccueilBusiness2020 08 18Article 535378

Business News of Tuesday, 18 August 2020

Source: lebledparle.com

' J'ai donné 60 millions au salopard d’Eloundou Essomba'

Un nouvel élément audio tourné le 8 juillet 2020, impliquant Jean-Pierre Amougou Belinga a été dévoilé dans les réseaux sociaux. Dans celui-ci, l’homme d’affaire s’exprimant en sa langue maternelle [Ewondo], évoque les multiples coups dont il est victime depuis peu, non sans témoigner son soutien indéfectible au chef de l’État.

Dans cet élément sonore, le patron de presse est en discussion avec l’épouse de l’Amiral Fouda. Il revient avec elle sur ses actes de charité à l’endroit de certains qu’il « considérait comme amie », et tout en condamnant l’ingratitude de ces derniers : « Quand vous êtes allés faire la fête dans ma belle-famille, j’avais donné 60 millions au salopard d’Eloundou Essomba pour organiser ça. Je dis 60 millions… » formule-t-il.

Il ne manque pas d’afficher son mécontentement à l’endroit du Délégué général à la Sureté national, Martin Mbarga Nguélé qui avait ordonné le retrait des forces de sécurité chez lui, alors qu’il a des « contrat avec lui qu’il paie chaque mois ».

À en croire Jean-Pierre Amougou Belinga, le DGSN avait reçu Ernest Obama après son limogeage du Groupe l’Anecdote. « Si je porte plainte, on va dire, il est l’ami d’Esso [Laurent Esso] », dit-il.

Lebledparle.com vous propose cette autre sortie du Zomloa.

"Prend 5 millions Fcfa. L’amiral (Joseph Fouda) ton mari me manipule. Ferme la porte. Ton mari est général, moi je suis le zomloa zomloa. Je suis un chef je suis chez moi. Ecoutez madame Fouda, monsieur Fouda, je ne l’ai jamais salué dans la vie alors que nous sommes du même village. Le contre – amiral je ne l’ai jamais salué dans la vie. C’est récemment que l’on m’a donné son numéro du fixe du bureau, j’ai appelé. Madame attendez. Vous savez que je suis malade et les gens-là ont failli me tuer et ton mari est dedans.

Vous avez dit à ma femme, ma femme ce n’est pas moi quand je cherche mon argent elle est dans ses champs. Je suis avec Paul Biya jusqu’à la mort. C’est-à-dire que je le soutien. Tout l’argent que je donne à Mbankomo à tout le monde est-ce que ton mari monsieur Fouda a dit un jour : Amougou Merci ? Quand vous êtes allés faire la fête chez ma belle-famille. Puisque c’est mon épouse qui m’a demandé de donner de l’argent. J’ai donné au salopard d’Elig-Essomba, pour organiser ça. Il n’a même pas dit à ton mari.

L’autre jour Mbarga nguele enlève les policiers chez moi. J’étais obligé d’appeler des gens à Melen avec des machettes. J’ai des contrats avec mbargua nguele qu’on paie chaque mois. Si je porte plainte on va dire que c’est l’ami d’Esso. Mbarga Nguele est le complice de ton mari (contre-amiral Joseph Fouda). On se connait depuis 10 ans, est-ce que tu m’as déjà amené chez toi à la maison. N’est-ce pas de temps en temps je t’envoie un peu d’argent, je te dépanne un peu de miettes. Quand je donne les 1 millions et deux millions se sont les miettes. Est-ce que je connais ta maison madame Fouda bien que nous soyons du même village. Je pose une question.

Aujourd’hui c’est quel jour ? Le 8 juillet 2020. Pourquoi vous me sollicitez seulement pour donner l’argent. Tout ce que je donne je le fais pour le chef de l’Etat. J’ai failli mourir si je n’étais pas Zomloa. Puis que Mbarga Nguele avait déjà bu le champagne. Moi aussi j’essaie de faire le renseignement. J’ai des pertes de mémoire. Moi je vous laisse je pars. Hier le président Touadera m’a appelé parce que j’étais perdu. Obiang nguema n’a pas pris le téléphone. Si j’avais même un contact avec Paul Biya, mais je ne me plains jamais de nos frères. Quand je finance tout rarement j’écris même ça dans les médias. A Mabankomo pendant la campagne, non seulement j’ai acheté les voitures, j’ai donné beaucoup de millions, madame le maire de Bikok c’était 35 millions parce que c’est une femme sérieuse. (…).

La seule personne que j’ai vu sérieuse au Cameroun. Je ne connais pas Paul Biya. C’est Esso qui m’a adopté. Toi-même tu sais que Esso ne donne pas 5frs. Mais quand Esso m’a adopté le seul conseille qu’il m’a donné. Je vais même te dire hier (7 juillet 2020), J’ai amené mes épouses chez Esso. Je pleurais, ce que je n’ai jamais fait. Il m’a dit reste tranquille. J’ai dit que je vendais tout. Je préfère tout vendre. En Nsam on a volé deux ou trois fois dès que Mbarga Nguele a enlevé les policiers sous contrat. Si j’étais quelqu’un de méchant n’est-ce pas j’allais dire tout ça au chef de l’Etat. Vous m’énervez. Quand tu es venu me voir qu’on avait assassiné son fils ( le sergent fils du contre-amiral assassiné il y a quelques années à Yaoundé), je n’étais pas là. J’ai donné l’argent à un militaire, 10 millions Fcfa pour le deuil. Votre mari, je ne l’ai jamais salué avec les mains. Mais je contribue parce que dès qu’on commence à faire ça Je n’ai pas fait quoi pour les Atangana Kouna, Mebe Ngo’o. Je prenais Mebe Ngo’o dans ma voiture sans même 1000 FCFA.

Hier ils ont recu obama, ils boivent le champagne. Je lui fait quoi. J’ai dit je laisse tomber c’est un enfant que j’ai élevé, il est arrivé pieds nu. Donne 15 millions Fcfa à Madame Fouda "


Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter