Vous-êtes ici: AccueilBusiness2020 08 17Article 535177

Business News of Monday, 17 August 2020

Source: Cameroon Info

Industrie: l'ambitieux projet d'installation d'usines de transformation d'aliments dans le Noun

L’annonce a été faite par Clémentine Ananga Messina, Ministre déléguée auprès du ministre de l’Agriculture et du Développement Rurale, le 12 août 2020 à Yaoundé.

La récente crise, dite de la tomate, a poussé le gouvernement à implémenter de nouveaux procédés pour permettre aux producteurs de transformer localement les produits issus de l’agriculture, et les rendre ainsi moins dépendant des exportations. C’est surtout que les mesures préventives, telles que la fermeture des frontières, édictées par plusieurs pays, pour essayer d’enrayer la progression du coronavirus, ont empêché les agriculteurs d’écouler leurs produits hors des frontières du territoire national, créant ainsi un manque à gagner considérable pour ces derniers.

Pour ne plus vivre pareille situation à l’avenir, le gouvernement camerounais, par la voix de Clémentine Ananga Messina, Ministre déléguée auprès du ministre de de l’Agriculture et du Développement Rural, a annoncé qu’il va créer des usines de transformation d'aliments dans la région du Noun, fief par excellence de la tomate au Cameroun.

«La récentre crise de la tomate a nécessité la mise en place d’unités de transformation des aliments dans le Noun. Le département du Noun est l’unité administrative où l’on produit le plus la tomate. Mais les producteurs de ce département, comme ailleurs dans le pays, ont dû revoir à la baisse les prix à hauteur de 60 à 70%. Les producteurs étant déjà organisés en coopératives, cela contribuera à améliorer les moyens de subsistance des populations rurales grace à la construction d’infrastructures de développement», a-t-elle déclaré.

Nji Amadou Polouobounkouo, coordonnateur du projet de développement du Mont Mbapit n’en dit pas moins. Ce dernier affirme qu’en dehors de l’usine de transformation de tomates, d’autres structures du même genre, spécialisées dans la transformation et la production du riz, du manioc, du maïs et de l’huile de palme, vont également être créées dans les 7 autres unités administratives du département du Noun.

«La nouvelle usine de transformation de tomates de Foumbot, coûtera plus de 700 millions de FCFA et devrait être opérationnelle d’ici la mi-2021. Elle comprendra un entrepôt frigorifique ou une réfrigérée pour le stockage des tomates fraiches ainsi qu’un pan entier réservé à la transformation des tomates en jus et en pate. Le produit obtenu sera ensuite mis en bouteille et emballé dans des sachets pour distribution», lit-on dans les colonnes du journal que dirige Marie Claire Nnana

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter