Vous-êtes ici: AccueilBusiness2020 08 26Article 537403

Business News of Wednesday, 26 August 2020

Source: investiraucameroun.com

Gangstérisme : un trafic de faux riz en cours au Cameroun

L’Institut note que les quantités importées de riz sont passées de 561?112 tonnes en 2018 à 894?486 tonnes pour l’année 2019, soit une hausse de 59,4%. En valeur, la facture des importations du riz s’élève à 231,8 milliards de FCFA, en augmentation de 60,9% par rapport à l’année 2018.

À en croire l’INS, «?Au regard du dynamisme de la production locale, il y a lieu de soupçonner que ce surcroît d’importation de riz est réexporté vers les pays voisins, notamment le Nigeria en raison de l’importance de son marché intérieur?». Une pratique qui pourrait être facilitée par l’exonération fiscalo-douanière de cette denrée au Cameroun. À travers ce mécanisme, des opérateurs véreux peuvent donc importer en franchise de douanes et réexporter du riz à l’étranger, en multipliant au passage leur marge bénéficiaire.

Pour y voir clair, l’Institut annonce la mise sur pied d’un dispositif permanent de suivi des échanges transfrontaliers qui permettrait, tout en appréciant l’importance de ces échanges, de mettre en lumière cette «?pratique déloyale?» le cas échéant.