Vous-êtes ici: AccueilBusiness2021 04 21Article 591394

Business News of Wednesday, 21 April 2021

Source: investiraucameroun.com

Eneo met un terme à son litige avec Gaz du Cameroun

Dans un communiqué officiel rendu public le 19 avril 2021, Victoria Oil & Gas (VOG), maison-mère de Gaz du Cameroun (GDC), annonce qu’il est finalement parvenu à un accord définitif avec Eneo, le distributeur exclusif de l’électricité au Cameroun. « Le 16 avril 2021, GDC a signé un accord de règlement avec Eneo, qui se traduira par le paiement du montant brut à GDC, dans les 30 jours suivant la signature, d’environ 2,74 milliards de FCFA (environ 5 millions de dollars). Ce règlement concerne les factures Take-or-Pay d’octobre, novembre et décembre 2019, plus les intérêts associés. (…) Le paiement à GDC représentera le règlement complet et définitif de tous les montants facturés à Eneo », révèle VOG.

« Nous sommes très heureux d’avoir réglé ce problème sans recourir à des litiges ou arbitrages longs et coûteux. Car, les frais juridiques ont paralysé l’entreprise ces dernières années. L’arbitrage relèverait du droit camerounais et aurait pu prendre plusieurs années », s’est réjoui Roy Kelly, directeur général de VOG.

Interrogé sur l’évolution de son litige avec le fournisseur de combustibles GDC, dans une récente interview accordée à Investir au Cameroun, le directeur général d’Eneo se montrait déjà confiant. « Le contentieux est apaisé et en cours de règlement à l’amiable », avait déclaré Eric Mansuy, sans plus de précision.

Pour rappel, dans une note publiée le 3 juillet 2020, VOG avait annoncé la résiliation de son contrat de fourniture de gaz à l’électricien Eneo, pour le fonctionnement de la centrale de Logbaba (50 MW). L’opérateur pétro-gazier britannique avait ensuite menacé d’ester en justice, si le producteur d’électricité ne lui versait pas les 9,3 milliards de FCFA d’impayés accumulés à fin juin 2020, bien que le combustible n’ait plus jamais été livré à Eneo sur une bonne partie de la période sus-mentionnée.

« Il faut d’abord préciser que le fond de ce différend ne porte pas sur des factures, mais sur les conditions de reprise de la production de gaz et d’électricité sur le site de Logbaba. Et c’est bien là le fond du dossier », avait expliqué le DG d’Eneo dans une interview à Investir au Cameroun. Et d’ajouter : « sachez que de manière générale, les différends dans le secteur se règlent plutôt à l’amiable, et souvent avec le concours des pouvoirs publics. L’attitude de Gaz du Cameroun tranche singulièrement avec cette pratique usuelle, car tout le monde a intérêt à ce que le secteur avance », avait confié Eric Mansuy, qui a visiblement pu ramener les dirigeants de GDC sur la table des négociations ayant abouti à l’accord signé le 16 avril 2021.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter