Vous-êtes ici: AccueilBusiness2020 04 30Article 509230

Business News of Thursday, 30 April 2020

Source: datacameroon.com

Douane : l’Est passe de 100 à 14 millions f cfa de recette moyenne mensuelle

Les indicateurs sont au rouge à la fin de l’année fiscale 2020 à cause des effets du coronavirus sur le corridor Douala-Bangui-Djamena, la fermeture de la frontière entre le Cameroun et le Nigéria dans le Septentrion, la suppression des taxes sur les marchandises locales en zones CEMAC et CEEAC.

A la fin du premier trimestre de l’année fiscale 2020, les indicateurs des recettes douanières dans la région de l’Est sont au rouge contrairement aux années précédentes. « Nous sommes en chute totale. L’année dernière, chaque mois, nous réalisons une recette moyenne de 100 millions F Cfa. Mais au mois de janvier 2020, nous avons récolté seulement environ 25 millions et environ 14 millions F Cfa au mois de mars 2020 », indique Engelbert Claude Dovoh, chef de Bureau des Douanes de Bertoua.

Une tendance en baisse que confirme Vincent Nkengfua, chef secteur des Douanes de l’Est. « Tout est au ralenti même si les frontières entre le Cameroun, la République Centrafricaine et le Congo Brazzaville sont ouvertes », note-t-il. Au niveau du poste des Douanes de Gari-Gombo dans le département de la Boumba-et-Ngoko, la morosité est perceptible. « Rien ne marche ici à Gari-Gombo, nous sommes là seulement pour jouer au maintien. Les activités économiques et les échanges commerciaux sont au point mort depuis plusieurs années aujourd’hui parce que les Centrafricains ne traversent plus par cette localité. D’ailleurs plusieurs grands commerçants ont fermé boutique », affirme Aladji Nourou, commerçant depuis plus de 20 ans à Gari-Gombo.

Pourtant, c’est par cette localité de l’Est que les commerçants des grands pôles économiques en République Centrafricaine se ravitaillaient en produits de première nécessité pour leurs employés chaque jeudi, jour du marché périodique. Malheureusement, en 2009, la frontière entre les deux pays avait été fermée jusqu’en mars 2016. A nos jours, les activités économiques et les échanges commerciaux sont morts à Gari-Gombo.

Coronavirus

Selon des sources concordantes, le Nigéria a également fermé ses frontières avec le Cameroun au niveau des régions septentrionales à cause de la pandémie du Coronavirus. Selon les autorités douanières de l’Est, l’une des principales sources de recette était « la réévaluation des marchandises notamment les motos en provenance du Nigéria qui parfois échappaient au contrôle douanier à la frontière dans le septentrion ».

Par ailleurs, le confinement général imposé par le Covid-19 a ralenti la circulation des marchandises sur le corridor Douala-Bangui-Djamena. « Les hommes d’affaires centrafricains ne traversent plus. Même les marchandises importées des pays comme la Chine et la France qui transitaient par l’Est pour les pays voisins subissent aussi le ralentissement à cause des confinements dans ces pays », soutient Vincent Nkengfua. A ce sujet, Moussa Manga, chef d’Agence du Bureau de gestion du fret terrestre à l’Est (BGFT) situe la baisse de circulation des marchandises sur le corridor à cause du Covid-19 de 35 à 45%.

Sur un autre plan et selon les responsables de la Douane, « le mouvement du gros matériel roulant en provenance du Congo-Brazzaville pour la construction des chantiers de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) comme les années précédentes qui renflouait les caisses de la Douane n’existe plus ». Plus grave pour le secteur des Douanes de l’Est, la construction de la route transnationale entre le Cameroun et le Congo-Brazzaville qui passe par la région du Sud a privé la Douane de l’Est des recettes qu’elle prélevait au niveau du poste des Douanes de Ntam.

En effet, le président congolais, Denis Sassou Nguesso a inauguré le 06 mars 2020, la route reliant la ville de Ketta au Congo au poste-frontière de Ntam au Cameroun. Longue de 300 km, cette route surnommée « route de l’intégration » a coûté 103 milliards F CFA préfinancée à 90% par la Banque africaine de développement. L’ouvrage fait partie du corridor Brazzaville–Yaoundé en passant la région du Sud.

Last but not the least, la suppression des taxes sur les marchandises locales (haricot, savon oignon…) en circulation dans la Communauté économique et monétaire d’Afrique Centrale (CEMAC) et la Communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) dans le cadre de la libre circulation des personnes et des biens depuis la loi de Finance de 2018 a paralysé la Douane à l’Est.

La chute drastique en perspective des recettes douanières en 2020 vient ainsi balayer les réalisations de 2017, 2018 et 2019. En 2017, la nouvelle équipe du secteur Douane avait réalisé plus d’un milliard 400 millions contre la moyenne de 624 millions pour les années antérieures. « Nous avons fait face à des prévisions en augmentation constante voir exponentielle, soit d’une moyenne de plus 50% au secteur des Douanes de l’Est au titre de l’exercice 2018 », déclare Vincent Nkengfua.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter