Vous-êtes ici: AccueilBusiness2021 07 23Article 609802

Infos Business of Friday, 23 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Dette publique, risque d’ajustement structurel : la société civile égraine son chapelet d’inquiétudes

La situation de la dette publique au Cameroun. La situation de la dette publique au Cameroun.

La Plateforme d’Information et d’Action sur la dette n’est pas rassurée sur la situation de la dette publique au Cameroun.

Elle l’a fait savoir en face à la presse le jeudi 22 juillet 2021.

La Plateforme d’Information et d’Action sur la Dette “met le gouvernement en garde le gouvernement en lui rappelant que les camerounais n’accepteront plus les sacrifices d’un autre ajustement structurel.



La Plateforme d’Information et d’Action sur la Dette initiative de la société civile était face à la presse hier. Elle s’est dite s’inquiète des menaces de surendettement qui pèsent sur le Cameroun et la perspective d’un autre ajustement structurel qui se profile à l’horizon. “La PFIAD s’inquiète du rythme infernal par lequel le Cameroun s’endette.

Au moment où le Cameroun sort de l’ajustement structurel en 2006, la dette publique ne s’élève qu’à 900 milliards. Elle sera donc multipliée par un facteur de 12 en moins de 15 ans, ce qui représente une croissance annuelle moyenne de 18%, bien loin du taux de croissance moyen du Cameroun qui plafonne à moins de 4% pour la même période”, a déclaré Félix Marcel OBAM, Représentant du coordonnateur.
La Société Civile déplore l’usage “irresponsable” que le gouvernement a fait des “précieuses ressources” de la nation et de la dette. Non sans pointer du doigt son l’incapacité “radicale” à tirer les leçons du passé, à anticiper et à rendre compte. Elle appelle par ailleurs le gouvernement à “se ressaisir et à tout mettre en œuvre pour que la situation économique se redresse, que le spectre du surendettement s’éloigne, que le FMI sorte de notre pays et que nos enfants n’aient pas à supporter le paiement d’une dette qui n’aura jamais servi à la Nation” a-t-il interpellé le gouvernement.

Des montants excessifs.

La plateforme juge excessif le montant de la dette du Cameroun ceci malgré les assurances données par le Ministre des Finances, Louis Paul MOTAZE. “De ce point de vue, 2020 et 2021 ont connu une véritable explosion de l’endettement. Ainsi, au 31 décembre 2020, et alors que la dette s’élevait déjà à 9700 milliards, la loi de finances 2021 autorisait un nouvel endettement de 1363,4 milliards. La situation de ces chiffres affolants aggrave des inquiétudes pourtant sur l’usage qui a été fait de cette dette et des capacités du Cameroun à dégager des ressources supplémentaires pour la rembourser sans compromettre le niveau de vie des populations”, a-t-il tiré la sonnette d’alarme.

La Plateforme d’Information et d’Action sur la dette a ainsi mis “ le gouvernement en garde le gouvernement en lui rappelant que les camerounais n’accepteront plus les sacrifices d’un autre ajustement structurel.