Vous-êtes ici: AccueilBusiness2020 10 29Article 552541

Business News of Thursday, 29 October 2020

Source: 237online.com

Dette publique: les prévisions du Cameroun au tribunal du Fmi

Au cours de la présentation du 2ème projet de loi de finances rectificative en séance plénière de la session budgétaire de l’Assemblée nationale, ouverte le 15 octobre dernier à Yaoundé, il en ressort que le taux d’endettement (38,3% du Pib) reste largement en deçà du seuil communautaire de la zone Cemac (70% du Pib). Point de vue dissemblable de celui du Fonds monétaire international (Fmi).

Dans son rapport intitulé « statistiques internationales sur la dette » publié le 12 octobre dernier, le Fonds monétaire international (Fmi) révèle que le stock global (public et privé) de la dette extérieure du Cameroun au 31 décembre 2019, est de 12.815 millions de dollars soit environ 7.086 milliards de Fcfa. Sur cette enveloppe, le Fmi souligne que seulement 10. 275 millions de dollars (environ 5.681 milliards de Fcfa) correspond à la dette publique et à garantie publique. Un rapport qui vient censurer la dernière statistique du Comité nationale de la dette publique (Cndp) du Cameroun, qui au 31 décembre 2019, estime que l’encours de la dette publique et à garantie publique du pays se chiffre à 8.650 milliards de Fcfa dont 6.671 milliards de dettes extérieures. Néanmoins, il est à noter qu’en dépit des statistiques divergentes sur l’exactitude de la dette par les deux acteurs, le gap reste celui de 1000 milliards de Fcfa.



Même s’il trouve ce décalage très important, un expert au ministère des Finances fait remarquer que cette dichotomie sur les chiffres de la dette extérieure du Cameroun peut s’expliquer par la variation du taux de change de la monnaie d’émission prise en compte par un des acteurs au moment du calcul. A l’analyse, aussi bien des chiffres du Fmi que ceux du Cndp, cette enveloppe a substantiellement augmenté au cours de l’année courante.
En raison principalement, des appuis financiers obtenus des partenaires financiers, dans le cadre de la riposte contre la pandémie du covid-19. Sur ce registre, indique le ministère des Finances dans son rapport d’exécution du budget 2020, que le Cameroun a décaissé 1000,3 milliards de Fcfa
en fin juin 2020, en hausse de 35,1% par rapport aux 740,3 milliards de Fcfa décaissés au cours de la même période en 2019.

Efficacité
Ces décaissements auprès des bailleurs de fonds internationaux et autres partenaires financiers bilatéraux ne ce sont pas estompés au 2ème semestre courant. Témoignage avec l’approbation du 21 octobre 2020.Date à laquelle le Cameroun bénéficie d’un deuxième financement de près de 87 milliards de Fcfa par le Fmi, au titre de la Facilité de crédit rapide (Fcr).Pourtant il n’ya pas longtemps, le Fmi tirait la sonnette d’alarme sur l’efficacité et la gestion de la dette.

« Une meilleure hiérarchisation des projets et une efficience accrue des investissements contribueront à répondre aux besoins de développement, tout en favorisant une gestion prudente de la dette », avait conseillé le Fmi.Cependant, la Banque mondiale (Bm) est claire. Le regard qu’elle posesur « les perspectives économiques de l’Afrique sub-saharienne », est plutôt typique. L’enveloppe de la dette publique camerounaise représentera 44,7% du Produit intérieur brut (Pib) en fin 2020 contre 38,3% du Pib en 2019, dont 36,6% pour la dette extérieure. A en croire la même source, ce ratio va aller crescendo au cours de l’année 2021, et culminera finalement à 45% du Pib du pays.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter