Vous-êtes ici: AccueilBusiness2020 11 09Article 554839

Business News of Monday, 9 November 2020

Source: Cameroon Info

Covid-19 : pénurie des oeufs à Bertoua

Les producteurs évoquent la crise sanitaire mondiale pour justifier la rareté de cet aliment sur le marché, et par ricochet une hausse des prix.


A Bertoua, la capitale régionale de l’Est, les œufs se font rares depuis près d’un mois, et l’on note une flambée des prix de cet aliment sur le marché local, rapporte le quotidien Le Jour de ce lundi 9 novembre 2020. D’après un tenancier d’une cafétéria interrogé par le journal, «le prix des œufs est passé du simple au double. Il y a quelque temps une alvéole d’œufs s’arrachait à 1250 FCFA, mais aujourd’hui le même produit se négocie entre 2300 et 2500 FCFA», confie Djibril Sani.

Cette hausse des prix résulte de la pénurie sur le marché, due selon certains producteurs, à la pandémie de Coronavirus, qui a sérieusement impacté la production avicole. «Dans le cadre du respect des mesures barrières liées Coronavirus, nous avons mis une bonne partie de notre personnel en congé technique. Les frontières étaient fermées et on était en rupture de stock de certains produits nécessaires à la production des œufs. C’est donc normal que la pénurie actuelle puisse être ressentie par les consommateurs», croit savoir Jonas Ngassam, un producteur qui s’est confié dans les colonnes de Le Jour.

Cette pénurie est presque généralisée car dans la région de l’Adamaoua aussi, le prix d’un carton d’œufs est passé de 24 000 FCFA à 28 000 FCFA. Dans la ville de Yaoundé, un œuf est passé de 75 FCFA à 100 FCFA. Plusieurs opérateurs de ce secteur s’accordent à dire que la pandémie a déteint sur la production, et la ville de Bafoussam qui est l’un des grands bassins de production peine à satisfaire la demande au niveau local.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter