Vous-êtes ici: AccueilBusiness2020 05 15Article 513199

Business News of Friday, 15 May 2020

Source: chateaunews.com

Covid-19 : Comment le patriotisme économique peut sauver le Cameroun


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

La pandémie du coronavirus COVID-19 a touché à ce jour presque tous les pays du monde, avec des conséquences lourdes sur les économies dont le Cameroun n’en est nullement épargné.

Mais pour parvenir à limiter la casse, des mesures patriotiques s’imposent.

Face au déficit économique occasionné par la crise mondiale liée au coronavirus COVID-19, les pays s’organisent.

A cet égard, chaque État tente d’appliquer des mesures de résilience économique après la riposte sanitaire du COVID-19 pour limiter l’impact sur son économie.

Partout ailleurs, que ce soit en Europe, en Asie ou en Amérique, le sauvetage de l’économie s’impose tout naturellement.

La résilience économique

Les gouvernements multiplient les stratégies pour relancer les secteurs de production et rééquilibrer la balance déficitaire provoquée par les mesures de confinement.

En France comme aux États-Unis, les plans de relance économiques ont précédé ceux du déconfinement.

Au Tchad tout proche, l’Assemblée nationale a voté un plan ambitieux de 30 milliards de FCFA pour soutenir l’entrepreneuriat des jeunes en vue de juguler à la fois la crise économique suite à la baisse du pétrole et la crise du COVID-19 qui s’est ajoutée à la liste noire.

Le patriotisme économique

Devant cette nécessité impérieuse, le meilleur moyen de parvenir à sauver l’économie semble le recours au « patriotisme économique » comme nous indique un analyste.

Ce « patriotisme économique » est plus qu’évident après les lourdes conséquences du confinement et la nationalisation des grandes entreprises en faillites devenu le mot d’ordre.

Pourquoi donc le Cameroun serait exempt de cette solution ?

Le Cameroun, pays atypique ne semble pas encore cerner la profondeur du problème.

A l’instar des mesures de riposte contre le COVID-19 et la gestion déplorée des mesures d’accompagnement du gouvernement jusqu’à l’heure actuelle, la relance économique semble ne pas figurer au calendrier des priorités au Cameroun.

Dans des élans de solidarité ou de soutien aux populations à qui on a demandé le confinement, des personnalités publiques se sont lancées dans des initiatives de dons dans plusieurs pays.

On entend don de matériels par ci, don de denrées alimentaires par là.

Mais hélas, la majorité, sinon tous ces dons au Cameroun sont des produits importés. Du riz au sucre, en passant par la farine de blé.

Alors qu’il aurait été judicieux de promouvoir le « consommer local » en allant chercher les producteurs locaux pour se procurer leurs produits et venir faire ces dons à coups de millions.

C’est d’ailleurs ce modèle qu’applique les plus grandes économies mondiales comme la Chine, les États-Unis…

Dans cet élan, il ne faudrait pas seulement se contenter de soutenir les gros producteurs, mais, les plus petits aussi.

Patriotisme économique ou nationalisme économique

En France, on a invité les populations à passer ses vacances en France et non à l’étranger. Sauver le pays, sauver la nation.

L’objectif non dévoilé étant de booster ou simplement relancer l’industrie touristique en difficulté.

On incite les consommateurs à aider les producteurs locaux en achetant leurs produits plutôt que les produits étrangers.

Le même refrain en Italie, en Espagne, en Chine,… Comment ne pas comprendre que l’heure est grave ?

Ce qu’il faut retenir

Personne n’est épargné dans cette attitude de repli des puissances mondiales devant la calamité du coronavirus COVID-19.

La pandémie du COVID-19 aura tout au moins donnée la possibilité à certains États de repenser l’économie locale, la façon de consommer, pour préserver son économie.

"Le patriotisme économique est ce qui peut faire redécoller les économies fragiles Africaines", assure un économiste, enseignant d’Université sur la question.

Une fois de plus, nous ne devons pas seulement retenir la leçon, mais aller au-delà, l’appliquer.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter