Vous-êtes ici: AccueilBusiness2020 12 07Article 560762

Business News of Monday, 7 December 2020

Source: Essigan N°421

Cinq sociétés d’État chinoises annoncées pour lancer le projet Mbalam

Lors de son passage devant les parlementaires, le ministre de tutelle, Gabriel Dodo Ndoke, a annoncé la finalisation, en 2021, du dossier relatif à la sélection des partenaires technico-financiers pour l’exploitation de la mine.

Pendant la session parlementaire en cours, consacrée à l’examen de la loi de finances 2021, le ministre des Mines, Gabriel Dodo Ndoke, a dévoilé une partie du plan du gouvernement pour donner corps au projet minier de Mbalam que tarde à développer l’Australien Sundance Resources, depuis bientôt neuf ans. En effet, lors de son passage devant les parlementaires, le membre du gouvernement a annoncé «la finalisation, en 2021, du dossier relatif à la sélection des partenaires technico-financiers pour l’exploitation de la mine, la construction du chemin de fer, la construction du terminal minéralier et les acheteurs du minerai de fer issu de la mine de Mbalam au Cameroun et de Nabeba au Congo».

Sans entrer dans les détails, Gabriel Dodo Ndoke a clairement indiqué que le gouvernement camerounais va travailler avec un « consortium formé de cinq sociétés d’État chinoises». Le projet Mbalam est dans l’impasse depuis une dizaine d’années. Sundance Resources Limited, en charge de son exploitation, ne parvient pas à trouver un partenaire financier pour le lancer. Depuis 2018, la junior minière australienne tente de conclure un accord avec le Chinois AustSino. Après plusieurs reports, l’accord préalable entre les deux parties a été finalement résilié, en début novembre 2020.

Cet acte éloignait davantage l’espoir de voir se réaliser le projet d’exploitation du gisement de fer de Mbalam-Nabeba, qui bute sur le financement des infrastructures (mine et chemin de fer de 500km entre Mbalam et Kribi). Le désespoir est d’autant plus permis qu’avec la résiliation de son accord avec AustSino, Sundance se rapproche davantage de sa radiation de l’Asx, la bourse australienne basée à Sydney. Celle-ci menace en effet de retirer Sundance Resources de sa liste d’entreprises cotées si la junior-minière ne reprend pas ses activités au plus tard le 02 décembre 2020.

Cette radiation serait un très mauvais signal pour les investisseurs qui pourraient encore être intéressés par le projet de Mbalam-Nabeba, qui ne semble pas déjà faire courir grand monde. Le projet Mbalam s’étend jusqu’à Nabeba au Congo et porte sur la mise en valeur en deux phases des gisements de fer. Sundance Resources Ltd tablait sur la production annuelle, dans la première phase, de 40 millions de tonnes de minerai à enfournement direct, sur 12 ans. La deuxième phase consistera à prolonger la vie de l’opération de plus de 15 ans en produisant un concentré d’itabirite hématite à haute teneur.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter