Vous-êtes ici: AccueilBusiness2020 01 11Article 484207

Business News of Saturday, 11 January 2020

Source: Actu Cameroun

Cemac: la BAD étudie un projet de transport aérien


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Ce projet devrait permettre d’éviter les tracasseries des vols. Mais surtout des escales en Afrique de l’Ouest, pour rejoindre à partir de l’Afrique centrale.
Les pays de la Cemac avaient décidé, en 2001, de lancer une compagnie aérienne commune : Air Cemac. 19 ans après sa création, la compagnie aérienne n’a pas réussi à faire voler un seul aéronef.

Les dessertes les principales villes de la sous-région

Afin d’organiser les dessertes les principales villes de la sous-région, la Banque africaine de développement (BAD) étudie un projet de transport aérien dans la zone Cemac. L’information est d’Ousmane Doré, le directeur général sortant du bureau régional de la BAD pour l’Afrique centrale. Il a accordé une interview au quotidien gouvernemental camerounais, Cameroon tribune.

Ce projet, indique-t-il, devrait permettre d’«?éviter les tracasseries des vols?». Mais surtout des «?escales en Afrique de l’Ouest, pour rejoindre à partir de l’Afrique centrale. Un autre pays de la même sous-région?».

L’égoïsme des chefs d’Etats de la Cemac

Ousmane Doré s’offusque d’avoir été obligé de transiter par l’Éthiopie pour rallier le Cameroun, au départ du Tchad pourtant voisin du Cameroun. Dans l’interview, il est revenu sur le projet avorté de création d’une compagnie aérienne baptisée Air Cemac.

«?Air Cemac n’a pas marché parce que plusieurs pays n’ont pas compris son importance. Et tant que ce sera le cas, Air Cemac ne pourra pas réussir. Chaque pays peut avoir sa propre compagnie. Il faut néanmoins que chaque jour, l’une de ces compagnies (…) rallie la sous-région. Quitte à ce que ce soit une compagnie privée. (…) Ce sont autant de défis qu’il faut mettre sur la table, pour véritablement assurer la connectivité de la sous-région?». Soutient le DG sortant du bureau régional de la BAD.

En dépit de l’intérêt des partenaires stratégiques, la compagnie n’avait pas réussi à décoller. Les ministres des Transports de la sous-région annoncent la liquidation définitive de cette compagnie aérienne. C’était au sortir d’une réunion tenue le 3 août 2018 à Douala, la capitale économique camerounaise. Les raisons véritables de cet échec n’ont jamais été élucidées.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter