Vous-êtes ici: AccueilBusiness2021 05 20Article 597772

Business News of Thursday, 20 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Celestin Tawamba sort de sa bulle, après la visite de Joseph Dion Ngute au Gicam

Celestin Tawamba a reçu le chef du gouvernement Celestin Tawamba a reçu le chef du gouvernement

•< b> Le président du Gicam était en froid avec plusieurs membres du gouvernement

•< b> Celestin Tawamba a reçu le chef du gouvernement < /b>

•< b>Le chef du plus grand patronat s’est félicité de la visite du premier ministre.

Les relations entre le gouvernement et le principal patronat du Cameroun pourront connaitre une tournure après la visite du Premier ministre u Gicam, il y a quelques jours. C’est que le président du Gicam Célestin Tawamba n’a pas caché sa satisfaction après un échange avec le chef du gouvernement. « Le Premier Ministre Dion Ngute symbolise aujourd’hui cette marque de confiance et de sollicitude que les chefs d’entreprise espèrent trouver auprès de notre partenaire privilégié qu’est le Gouvernement. Cette confiance, cette sollicitude, sont des ingrédients essentiels pour l’exercice serein de nos activités », a-t-il déclaré avant de le féliciter. « Je lui réitère notre engagement à le soutenir et travailler la main dans la main avec lui tant qu’il restera aux côtés du secteur privé et prendra des mesures pour renforcer la compétitivité des entreprises et du pays ».

< b> Rapport tumultueux

Depuis quelques mois, le Gicam présente une image assez écornée auprès de plusieurs membres du gouvernement et partenaires publics. En avril dernier, cette image a d’avantage pris un coup avec l’humiliation servie à Jean De Dieu Momo, qui s’était présenté auprès de l’association en lieu et place de Laurent Esso, ministre d’Etat Ministre de la justice le, 16 avril dernier.
Le garde des sceaux attendu en personne avait en effet envoyé son représentant après déclaration de son absence à cette visite prévue depuis des mois, la veille du jour de la rencontre. En effet le Gicam avait refusé de recevoir le Ministre délégué Jean De dieu Momo.

Les membres du Gicam indignés avaient renvoyé le cortège du ministre délégué ne le considérant pas assez habilité à parler de situations aussi délicates que celles qui devaient être développées. Une déculottée au gout amer pour les relations entre le groupe patronal et le gouvernement.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter