Vous-êtes ici: AccueilBusiness2021 01 12Article 566474

Business News of Tuesday, 12 January 2021

Source: www.camerounweb.com

CamerounWeb Awards 2020: qui sera la personnalité économique de l’année 2020 ?

Malgré l’arrêt quasi-totale de toutes les activités et la mise en berne des activités économiques dans le monde et au Cameroun, plusieurs acteurs camerounais du domaine se sont illustrés. Et ce, à leur manière. CamerounWeb vous propose d’élire parmi les 5 nominés ci- la personnalité économique de l’année.



Paul Fokam: l'homme le plus riche d'Afrique Francophone

legende

Classé dans le Top 100 des personnalités les plus influentes en Afrique, propriétaire de la banque Afriland First Bank, de la SAAR Assurance, de l'entreprise SITRACEL, de CENAINVEST, de l'institut PK Fokam plus encore, le milliardaire est un exemple de réussite au Cameroun.
Paul Fokam est né en 1948 à Mboukué, dans la ville de Baham, dans la Région de l'Ouest et diplômé de gestion économique du CNAM Paris et docteur en sciences de gestion (Université de Bordeaux, 1989), il travaille comme adjoint au chef d’agence de la Cameroon Bank de 1976 à 1979. En 1987, il fonde la Caisse commune d’épargne et d’investissement. Banquier, président du groupe Afriland First Bank, gestionnaire de la holding SAPA, Il est initiateur du plus important réseau de microfinance au Cameroun. Sa banque est présente dans plusieurs pays. Jusqu'en 2005, il possédait 25 % de la Compagnie camerounaise pharmaceutique.
La Société africaine de participation créée en 1990 est une entreprise à capitaux privés qui a pu se constituer un portefeuille diversifié de 10 PME reparties dans les secteurs de l'assurance, l'agro-industrie, la sécurité, de l’édition, la promotion immobilière, et transport etc. Dans le portefeuille de la Sapa, on compte la Société africaine d'assurance et de réassurance (SAAR) - contrôlé à 51,2 % - au capital de 2,5 milliards, créée en 1990. M. Paul Fokam se retrouve aussi à la direction de la Sapi, société immobilière. Cette entreprise est étroitement liée à Afriland First Bank et spécialisée dans l'ensemble des marchés de l'immobilier (habitation, bureaux, commerces, hôtels, résidences services, entrepôts, équipements publics. Ses fonds propres sont évalués à + de 110 milliards de FCFA

La banque Afriland First Bank crée par le Dr Paul Fokam est une banque à service complet camerounaise. Elle a des filiales en République démocratique du Congo, en Guinée équatoriale, en Guinée, au Liberia, au Sud-Soudan, à São Tomé-et-Príncipe, au Bénin et en Zambie. En 2019 Afriland First Bank affichait un total bilan de 1150 milliards FCFA et 800 employés au Cameroun. Avec ce chiffre, l’institution figure à la 1ere place des 15 banques en activité au Cameroun. La First Bank compte aujourd’hui 45 agences et 126 guichets automatiques. M. Paul Fokam est par ailleurs vice-président du conseil d'administration de la Sitracel (Société industrielle pour la transformation de la cellulose, depuis 1984). Auteur de plusieurs livres sur le développement de l'Afrique, Il propose des solutions endogènes aux difficultés des économies africaines. Il a publié chez le Harmattan et Jaguar, il a lancé la maison d'édition Afredit qui figure dans le portefeuille de Sapa. Les Mutuelles communautaires de croissance (MC2) crée par le Dr Paul Fokam est un réseau de micro-banque parrainée Afriland.
Toutes ces réalisations ont valu au natif de Baham d’être classé en 2020 homme le plus riche d’Afrique francophone, détronant Baba Danpullo.

Celestin Tawamba : patron du GICAM

legende


Âgé de 54 ans, Célestin Tawamba, est un chef d’entreprise camerounais diplômé de HEC et président du syndicat patronal camerounais (GICAM) depuis 2017 et d’Afrique Centrale. Il est le dirigeant de nombreuses entreprises telles que : Panzani Cameroun, Société agroalimentaire équatoriale, La Pasta ou encore la Compagnie industrielle pharmaceutique (CINPHARM). Surnommé le « patron des patrons » d’Afrique Centrale, Celestin Tawamba est présenté comme l’homme que l’on écoute le plus au Cameroun. Son combat : faire de son pays et des pays voisins des pays de plus en plus mieux classés dans le classement Doing business.
Porté à la tete du GICAM, Célestin Tawamba s’est mouillé jusqu’au cou pour redonner vie aux entreprises camerounaises. Pour y arriver, ce diplômé en économie est allé jusqu’à se mettre à dos le DG des impôts qu’il a ouvertement accusé de mépriser les opérateurs économiques dans une lettre adressée à Paul Biya. Sous son impulsion, le Gicam a produit un volumineux document de propositions sur les moyens de relance de l’économie asphyxiée sous l’effet des conséquences du coronavirus. Lors de la crise de la Covid 19 qui a frappé tout le monde, Celestin Tawamba s’est illustré en faisant une vingtaine suggestions au gouvernement camerounais afin de développer un plan de résilience de l’économie Camerounaise.
Outre le DG des impots, Celestin Tawamba s’est aussi attiré l’inimitié du ministre des transports Ngannou Djoumessi. Au cours d’une rencontre entre le Mintransport et son organisation, le président du GICAM n’a pas hésité à dire à Ngannou Djoumessi ses 4 vérités au sujet l’autoroute Douala-Yaoundé. « Où est l’autoroute, monsieur le ministre ? Et comment expliquer qu’une route est faite deux à trois fois plus cher chez nous qu’ailleurs ? », a-t-il lancé au ministre.
Reconduit à la tête du Gicam, Célestin Tawamba a annoncé de grands chantiers afin de continuer l’amélioration du climat des affaires des entreprises camerounaises. Il promet entre autres un dialogue public-privé, la promotion des produits made in Cameroun, la mise en place une réelle d’une politique de la transformation nationale, la révision du système fiscal camerounais ou encore une transformation totale du patronat Camerounais.

Victor Fotso

legende


2020 a clos, malheureusement l’une des plus belles pages de l’histoire de l’économie camerounaise. En effet, le Cameroun a perdu en mars dernier, Victor Fotso, l’un des plus riches hommes du Cameroun et magnat de l’industrie et de la finance. Homme politique et surtout businessman, Victor Fotso a été emporté par une maladie dans un hôpital en France à 94 ans.
Patriarche, Victor Fotso est connu comme le magnat de l’industrie et de la finance au Cameroun. Sa richesse, il l’a construite sur des boites d’allumettes, son premier business dans les années 1970. Un business fondateur de l’empire Fotso. Le succès de ses affaires va l’amener à compter jusqu’à près d’une vingtaine d’entreprises basées dans une dizaine de pays. Au dela ses entreprises qui ont connues un succès hors des frontières camerounaises, l’on retiendra Unalor, entreprise de production d’allumettes, vers la Côte d’Ivoire, le Liberia et l’Angola. Celle des piles électriques (Pilcam), les insecticides (Moon Tiger) au Sénégal et au Mali, la fabrique des cahiers (Safcam), la distillerie des liqueurs, la culture de haricots verts pour la marque Bonduelle et l’Imprimerie nationale au Tchad.
Dans le monde de la finance, Victor Fotso et son groupe portent plusieurs structures : Commercial Bank qui a ouvert sa première agence à Douala en 1997 (CBC) avant d’essaimer en 1999 au Tchad (CBT), en Centrafrique (CBCA), en Guinée équatoriale (CBGE), et même à São Tomé-et-Príncipe (COBSTP). À cela, il faut ajouter la Société financière africaine (SFA) basée à Douala, mais aussi des investissements immobiliers en France, à Levallois-Perret, opérés par la Compagnie internationale de services (CIS).
Au début de la décennie 2010, le chiffre d’affaires du groupe était évalué à 500 milliards de F CFA.

Kate Fotso : la femme la plus puissante d’Afrique francophone

legende


En Afrique francophone, elle est sans doute l’exemple parfait de la réussite des femmes dans le monde des affaires. Katse Fotso, issue de la puissante famille Fotso est en effet considérée comme la femme la plus puissante d’Afrique subsaharienne et la reine du cacao camerounais. Cette puissance, elle le tire sans doute des bénéfices générés par ses affaires, comme le témoigne le classement du magazine Forbes Afrique en 2016 en la positionnant au rang de la femme la plus riche d’afrique francophone avec une fortune de plus de 252 millions de dollars. A la tete de l’entreprise Telcar Cocoa LTD, société qu’elle a créée il y’a 30 ans, elle contrôle plus de 30% de l’exportation du Cacao camerounais. Son sens élevé des affaires et sa grande capacité de négociation lui ont permis de faire son chemin dans un univers très masculin. Véritable femme de poigne, Kate Fotso est l’exemple type de la femme africaine capable. Sa bravoure est non seulement à saluer, mais aussi et surtout à mettre en lumière pour servir de leçon et d’inspiration à de nombreuses femmes camerounaises et africaines qui non seulement sous-estiment leurs réelles capacités à réaliser des choses extraordinaires. Madame Fotso est à la base de plusieurs innovations dans le secteur du cacao camerounais, de l’organisation des planteurs en coopératives en passant par de multiples formations de ces derniers. Elle est l’initiatrice du cacao certifié au Cameroun afin de rendre la production locale plus compétitive sur le marché international. Kate Fotso est aussi actionnaire de Ecobank et ancien membre du conseil d’administration du port autonome de Kribi.
Kate Kanyi-Tomedi Fotso au-delà du fait d’avoir vécu auprès d’un grand entrepreneur camerounais le feu André Fotso son époux, elle a su avec beaucoup d’efficacité construire son propre parcours. Elle a re u en 2019 le trophée Sufawe, décerné par Attjariwa Bank et SCB Cameroun, en tant que meilleure entrepreneure du Continent.

Penda Ekoka

legende


A 68 ans, Christian Penda Ekoka est un haut fonctionnaire camerounais et ex conseiller de Paul Biya entre 2010 et 2018. Entré au Cameroun en 1978, CPE commence une carrière d’ingénieur aux Chemins de fer, puis rejoint la Société nationale d’investissement (SNI) où pendant une quinzaine d’années, il est investment officer et Directeur des Études et Projets. À ce titre, il initie et coordonne la réalisation de projets dans différents domaines industriels, agroindustriels et de service, parmi lesquels le Chantier naval et industriel du Cameroun, des complexes agro-sucriers, une conserverie alimentaire, complexes avicoles, une entreprise de pêche industrielle, le complexe hôtelier Hilton Yaoundé, etc. En 1991, il quitte la SNI pour créer une société de consulting International Business Development Service (InsightBDS), spécialisée dans le conseil en investissement, les politiques et stratégies industrielles, et dans le développement des projets de partenariat public privé.
CPE a effectué des missions dans plus de vingt-cinq (25) pays d’Afrique et des Caraïbes pour le compte des Organisations internationales, parmi lesquelles le groupe de la Banque mondiale, la Banque africaine de développement, l’Organisation des nations unies pour le développement industriel (ONUDI), le PNUD. Il a également effectué des missions d’études dans une quarantaine de pays d’Asie, d’Europe, d’Amérique et d’Afrique.
BDS a participé comme conseil à la réalisation de certains projets en PPP qui méritent d’être spécialement mentionnés, car ils sont des cas d’école soit en raison de la complexité de leur ingénierie juridique et financière, soit de par l’intérêt général suscité par la branche d’activité impliquée. On devrait mentionner à cet égard : (i) la construction du pipeline Tchad-Cameroun de 1050 km traversant le Tchad et le Cameroun permet d’exporter le pétrole exploité au sud du Tchad par un consortium pétrolier privé. Démarré en octobre 2003, le financement sans garantie souveraine de cet investissement de 2 milliards de dollars a mobilisé deux États, deux institutions multilatérales (Banque mondiale et BEI), un consortium privé et un syndicat de 18 banques commerciales, dans une sous-région réputée à haut risque ; (ii) la concession de la gestion de l’opérateur historique d’électricité au Cameroun la Société nationale d’électricité (SONEL) à un concessionnaire privé américain AES Siroco ; (iii) la concession par le Port autonome de Douala des droits pour le financement, le développement et la gestion d’une Infrastructure Intégrée d’information maritime ; (iv) la concession par le Port Autonome de Douala de la gestion de son terminal conteneurs à un concessionnaire privé Douala International Terminal (DIT) ayant pour chef de file le groupe AP Moller-Maersk. BDS a une longue histoire de collaboration avec (i) des institutions de financement multilatérales et bilatérales (e.g. Groupe Banque mondiale, BAfD, BID, AFD, CDC, DEG, FMO, BEI, BAD, IFU, etc.); (ii) des banques commerciales de réputation internationale telles que ABN AMRO Bank, Crédit Agricole IndoSuez, Crédit Commercial de France, etc.; (iii) des cabinets d’avocat de renom tels que Clifford Chance, Lovells, White and Case, Linklaters; (iv) des agences de couverture du risque politique en matière de transactions internationales telles que Eximbank, Sace, Ecgd, Edc, Ducroire, Hermès et Coface.
Allié de l’opposant Maurice Kamto depuis 2018, Penda Ekoka a s’est illustré en 2020 par ses multiples propositions au régime afin, d’améliorer le quotidien des camerounais, frappés par la crise du covid 19. Il a été porté à la tête l’initiative Cameroon Survive, lancée par Maurice Kamto afin d’apporter une aide financière aux Camerounais.
Auteur de plusieurs études et articles sur les politiques de développement économique et industriel en Afrique. Il est également auteur de deux ouvrages : un guide pour les investisseurs au Cameroun « Cameroun, Terre d’hospitalité et d’opportunités » (qui est une source riche d’informations sur les potentialités d’investissement au Cameroun) et « Cameroun, vers le troisième millénaire », ouvrage écrit en 1997 pour préparer la jeunesse camerounaise à acquérir les armes nécessaires pour relever les défis du nouveau millénaire. Ouvrage en cours de réédition.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter