Vous-êtes ici: AccueilBusiness2020 10 05Article 546433

Business News of Monday, 5 October 2020

Source: investiraucameroun.com

Cameroun : voici ce que génèrent les péages

Les données collectées auprès du ministère des Finances (Minfi) montrent qu’au premier semestre 2020, les recettes issues des péages routiers au Cameroun se chiffrent à 3,77 milliards de FCFA, soit un taux de couverture de 46,4%.

Cette faible couverture, d’après le Minfi, est observable depuis plusieurs exercices déjà. Car, au cours des cinq dernières années, le volume des recettes issues des péages est certes croissant, avec des rendements allant de 5,8 milliards en 2018 à 6,4 milliards en 2019 (sur les 8 milliards initialement attendus), mais il reste en dessous des attentes de la loi des finances.

«?Les approches explicatives des écarts considérables observés entre les prévisions et les réalisations des recettes des péages et de pesage sont tributaires à certaines réalités notamment : l’absence de sécurisation des supports de collecte des recettes de péage liée notamment à l’authenticité des tickets dans les stations de péage, l’absence d’un mécanisme de contrôle dans le processus de collecte et de reversement des recettes de péage et la forte implication des autorités administratives dans ledit processus?», explique le Minfi.

Ce département ministériel pense que la performance des recettes de péage et de pesage pourrait être meilleure avec l’accroissement des mesures de suivi, de contrôle et de sécurisation des différents postes de péage et stations de pesage. À cet effet, l’intensification des missions de contrôle de l’activité des postes de péage et stations de péages reste la seule option pouvant permettre de dynamiser les performances desdites recettes.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter