Vous-êtes ici: AccueilBusiness2020 08 19Article 535831

Business News of Wednesday, 19 August 2020

Source: investiraucameroun.com

Cameroun : probable réduction des prix des produits de première nécessité

Dans une récente note sur l’économie camerounaise, le Fonds monétaire international (FMI) révèle que les autorités du pays mènent une étude sur les dépenses fiscales afin d’estimer les coûts et les avantages des exonérations fiscales pour l’État.

Si le FMI estime que la suppression de certaines exonérations pourrait accroître les recettes et réduire les risques de corruption au Cameroun, l’institution note que la plupart des exonérations fiscales s’appliquent à des denrées alimentaires de base : poisson, riz, blé et lait. Raison pour laquelle, estime le Fonds, «?Compte tenu de la situation sécuritaire et sociopolitique, il est délicat de les réduire?».

Pour l’heure, le gouvernement camerounais, lui, a l’intention réduire la dépense fiscale dans le cadre de la loi de finances 2021, en cours de préparation. Il est ainsi prévu : la hausse du droit de douane de 5% à 10% pour le poisson et le riz, une augmentation du droit de douane de 0% à 5% pour le blé?; une hausse du droit de douane de 5% à 30% pour le maïs et les tourteaux de soja. Concernant le butane, l’État prévoit la restauration de la TVA.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter