Vous-êtes ici: AccueilBusiness2021 09 10Article 617947

Infos Business of Friday, 10 September 2021

Source: L’Economie - n° 02237

Cameroun : les exportations de la banane chutent de 330 tonnes en un an

Les exportations de la banane chutent de 330 tonnes en un an Les exportations de la banane chutent de 330 tonnes en un an

Les cargaisons exportées par le pays au mois de juillet 2021, avaient pourtant connu une hausse de 764 tonnes par rapport au mois de juillet 2020, au cours duquel les producteurs locaux avaient expédié 11 695 tonnes vers le marché international.

A en croire les chiffres de l’Association bananière du Cameroun (Assobacam), entre le mois d’août 2020 et août 2021, les exportations de banane au Cameroun sont passées de 12 981 tonnes à 12 651, soit une diminution de 330 tonnes. Sans toutefois préciser les raisons de cette baisse, L’Assobacam indique d’ailleurs que Boh Plantations n’a exporté que 829 tonnes de bananes au mois d’août 2021, contre 1106 tonnes en glissement annuel.

Ce qui représente un gap de 277 tonnes. Une morosité qui contraste avec l’embellie connue par ce secteur au mois de juillet 2021. En effet, les exportations camerounaises de la banane avaient augmenté de 764 tonnes pour se situer à 12 459 tonnes en juillet 2021. Les cargaisons exportées par le Cameroun au mois de juillet 2021, avaient connu une hausse de 764 tonnes par rapport au mois de juillet 2020, au cours duquel les producteurs locaux avaient expédié 11 695 tonnes vers le marché international.

L’Assobacam avait expliqué que cette embellie est le fait de la société des Plantations du Haut Penja (PHP). Dans son rapport d'analyse conjoncturelle T2- 2021 (deuxième trimestre), la Banque des Etats de l'Afrique Centrale (BEAC) avait prévu qu'au Cameroun, la production de bananes augmentera au T2 - 2021. Cette hausse, explique la banque centrale, sera perceptible dans toutes leszones de production, y compris dans le Sud-Ouest où le producteur CDC prévoit de rénover 520 hectares de bananeraies. Pour mémoire, dansle Sud-Ouest, la Cameroon Development Corporation reste le principal producteur de bananes. Cependant, l’entreprise qui exploite également des plantations d'hévéa et de palmiers à huile, a été la principale victime de la crise socio-politique en cours danslesrégions du NordOuest et du Sud-Ouest depuis fin 2016.