Vous-êtes ici: AccueilBusiness2021 05 28Article 599143

Infos Business of Friday, 28 May 2021

Source: Aurore Plus n°2172

Cameroun - Électricité : Eneo multiplie des abus sur les clients

Les coupures de fourniture illégales sont devenues monnaie courante Les coupures de fourniture illégales sont devenues monnaie courante

Les coupures de fourniture illégales sont devenues monnaie courante.
Une chaîne de radio urbaine basée au quartier Bastos de Yaoundé souffre le martyre depuis quelques semaines avec des agents de la compagnie Eneo. Ces derniers sont d’abord venus déposer une facture surréaliste de plus d’un million de Fcfa pour le mois de mai. Devant l’indignation du patron de la chaîne qui ne se souvient pas avoir payé pour plus de 150.000 FCFA sa consommation mensuelle de l’énergie électrique, ces agents ont sorti l’argument implacable de la «fraude», arguant qu’un câble aurait été installé spécialement pour l’exécution de cette sale besogne. Pour ne pas voir sa raplio interrompre sa diffusion, le propriétaire a consenti à payer une avance de 200.000 FCFA.

Mais quelques jours après Eneo est revenu à la charge en exigeant au moins 400.000 FCFA… Coupant aussitôt sa fourniture faute d’avoir vu la couleur de l’argent. La radio concernée a saisi l’agence de régulation du secteur de l’électricité (Arsel) qui ne se montre guère pressée de trancher le litige.

En fait, la société de distribution de l’électricité au Cameroun use et abuse de la position de faiblesse de ses clients particuliers.

Plusieurs clients se plaignent d’avoir été coupés alors qu’ils avaient réglé leur facture du mois avant délai par voie électronique. On voit d’ailleurs des comptoirs de diverses sociétés de paiement par e-money installés confortable ment à l’intérieur de plusieurs agences Eneo: Orange Money, MTN Mobile Money, Yupi de la Société Générale, Express Union, Express Exchange…

Le comble c’est que les agents Eneo s’en vont couper dans les ménages, sans au préalable vérifier dans leurs machines. On ne peut tout de même pas choisir d’éviter les longues files devant les guichets en payant par Orange Money, par exemple, et avoir encore à subir la nervosité des agents Eneo.

En fait, la compagnie s’appuie pour la relève et la coupure des consommations sur des sous-traitances. Ces sous-traitants s’em-‘ ploient à faire leur chiffre d’affaires sur le dos des pauvres clients, lesquels semblent abandonnés à eux-mêmes. Parce qu’on entend pas beaucoup la voix de l’Arsel devant ces abus à répétition du concessionnaire de la distribution de l’énergie électrique au Cameroun.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter