Vous-êtes ici: AccueilBusiness2020 12 11Article 561689

Business News of Friday, 11 December 2020

Source: www.camerounweb.com

Cameroun : le président du GICAM expose les tares du DG des impôts dans Jeune Afrique

La guerre entre Célestin Tawamba et Modeste Mopa Fatoing est loin d’être à sa fin. Le directeur du Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam) candidat à sa propre succession a sévèrement taclé le directeur général des impôts dans une interview exclusive accordée aux confrères de Jeune Afrique. Il explique pourquoi il avait envoyé en janvier 2016, une lettre à Paul Biya pour dénoncer l’incompétence de Modeste Mopa Fatoing.

« Je ne veux la tête de personne. Le patronat souhaite un changement de politique fiscale. Mais si la personne qui administre l’impôt ne sait plus le faire, il faut bien qu’on la change.


En outre, la condescendance n’est pas la bonne attitude pour générer de la confiance. Un directeur des impôts doit aller vers ceux qui lui procurent ces ressources fiscales. Je ne me souviens pas qu’en presque dix années à ce poste, le directeur général ait visité une entreprise.


La fiscalité ne saurait être punitive. C’est la première préoccupation soulevée par nos adhérents », a-t-il déclaré.


A la question de savoir pourquoi il ne s’attaque pas au ministre des finance qui est le supérieur hiérarchique du directeur général des impôts, il répond sans langue de bois : « Je ne ménage personne. Lors de sa venue dans nos locaux, l’année dernière, j’ai dit au ministre des Finances, en présence des responsables des administrations fiscales que sa bonne foi a été trahie quelque part dans la mise en œuvre de sa politique.”