Vous-êtes ici: AccueilBusiness2020 12 17Article 563075

Business News of Thursday, 17 December 2020

Source: Essingan N°425

Cameroun : la covid-19 plombe l’économie

En présentant le budget de son département ministériel lors de la session budgétaire de novembre dernier, le ministre en charge de l’Économie a révisé à la baisse les projections du taux de croissance du Cameroun. «Dans ce contexte peu favorable, le taux de croissance de l’économie camerounaise se situerait autour de -2,6% en 2020, après une croissance estimée à 3,7% en 2019 avec une inflation maîtrisée à 2,5%», a déclaré Alamine Ousmane Mey.

Cette nouvelle perspective est baissière par rapport aux prévisions faites par le gouvernement au premier semestre 2020. À cette période, les autorités prévoyaient que le pays entrerait en récession cette année avec un taux de croissance de -1%. Selon Alamine Ousmane Mey, la projection du taux de croissance négatif du Cameroun à 2,6% est notamment la conséquence de la crise sanitaire à coronavirus sur l’économie. « Au plan national, le contexte a été marqué par la persistance des crises sécuritaires dans les régions économiquement sinistrées, la suspension des activités industrielles de la Société nationale de raffinage (Sonara), la révision à la baisse à hauteur de 11%, soit 542,7 milliards en valeur absolue, de l’enveloppe initiale de l’État (… ), pour ainsi tenir compte de l’impact à large spectre de la pandémie de Covid-19 sur les finances publiques», a expliqué le membre du gouvernement.

Selon le ministère des Finances, la pandémie du Coronavirus causera au Trésor public camerounais une perte de recettes globalement estimée à 768 milliards de Fcfa (impôts, douanes, pétrole et gaz, etc.) au cours de l’année 2020. Mais, cette baisse drastique des recettes publiques sera partiellement compensée par les «appuis exceptionnels des partenaires» au développement, en rapport avec la crise sanitaire mondiale, ainsi que les «appuis financiers classiques attendus du programme économique et financier» avec le Fmi. Ces ressources financières supplémentaires ont «eu pour avantage d’amoindrir la baisse du budget. Ainsi, sur une baisse de recettes de 768 milliards de Fcfa, le budget, lui, ne baisse finalement que de 542 milliards de Fcfa», indique le ministère des Finances dans une note explicative du correctif budgétaire (loi de finances rectificative) décidé par le chef de l’État le 3 juin 2020, et qui doit être entériné dans les prochains jours par le Parlement.

Pour rappel, ce correctif budgétaire a fait passer le budget de l’État pour le compte de l’année 2020 de 4 951,7 milliards de Fcfa à finalement 4409 milliards de Fcfa. Cette baisse drastique est le fait des conséquences de la pandémie du Coronavirus sur l’économie camerounaise. En raison de ce réajustement du budget 2020 de l’État, les allocations antérieurement faites aux différentes administrations ont connu une réduction de 20%.

À en croire le ministère des Finances, ce collectif budgétaire a été élaboré sur l’hypothèse d’une récession économique au Cameroun en 2020, à la suite de la pandémie du Coronavirus. En effet, alors qu’elle était initialement projetée à 4% du Pib, la croissance économique dans le pays en 2020 affichera finalement - 1,1% (-1,2% selon le Fmi), soit une perte sèche de 5 points de pourcentage, selon les nouvelles projections du gouvernement. Par S A 6 POINT FOCAL Essingan N° 425 du mercredi 16 déce

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter