Vous-êtes ici: AccueilBusiness2019 09 09Article 471480

Business News of Monday, 9 September 2019

Source: cameroon-info.net

Cameroun-Gabon: débat autour de la matérialisation de la frontière qui les sépare

Frontiere Cameroun Gabon.png Les deux pays partagent plus de 200 km de frontière

Les deux pays partagent plus de 200 km de frontière. Celle-ci s’effrite avec le temps, d’où l’opportunité de cette réunion des expertises qui a récemment eu lieu à Kyé-Ossi, dans le département de la vallée du Ntem au Sud Cameroun.
Le quotidien Le Messager en kiosque ce 9 septembre 2019 rapporte que le Cameroun et le Gabon ont décidé de fédérer leurs efforts, pour lutter contre la disparition de la frontière qui les sépare. Ce problème de disparition de la frontière entre les deux pays remonte à 2015, à Bitam dans la partie gabonaise.

Notre confrère dit que, à Bitam il était question de repérer les tracés de la frontière, recenser les problèmes entre autre; marquer l’ensemble des indicateurs pour leurs frontières communes.

Le journal raconte aussi que la récente rencontre sur la re-matérialisation de cette frontière s’est tenue à Kyé-Ossi, dans la vallée du Ntem sous la conduite des experts des deux pays avec la présence du préfet de ce département frontalier (la Vallée du Ntem).

D’après le secrétaire permanent de la commission naturelle de frontière, Victor Mbira et Louis Degonzac Anicet Ndjana, «les deux gouvernements ont pris toutes les dispositions pour que les travaux qui ont été prescrits aux experts soient conduits de manière plus efficace». Ils affirment avoir une frontière naturelle: «c’est le cours d’eau ‘’le Ntem’’, j’usqu’au segment terrestre qui est une partie artificielle. C’est une ligne parallèle qui retourne sur un cours d’eau j’usqu’à la frontière avec le Congo», peut-on lire dans les colonnes du quotidien.

Il faut noter que la première phase de ces travaux sur la matérialisation de cette frontière a eu lieu le 4 novembre 2017. Les deux commissions se sont retrouvées pour mettre en forme une volonté commune, «pour baliser la voie en vue d’une dématérialisation consensuelle», affirme le journal.

A la fin de ces travaux, «il est annoncé une rencontre finale que présideront les ministres en charge de territoires des deux pays». Le souhait de Felix Nguelé Nguelé, le gouverneur de la région du Sud Cameroun est que cette dynamique entreprise entre le Cameroun et le Gabon, «puisse être enclenchée entre le Cameroun et… Le Congo; et le Cameroun et la Guinée Equatoriale».