Vous-êtes ici: AccueilBusiness2021 02 09Article 572326

Business News of Tuesday, 9 February 2021

Source: agenceecofin.com

Cameroun : Financia Capital innove en arrangeant une IPO digitalisée au profit de la Régionale

La Régionale, une structure de microfinance basée au Cameroun a rompu avec les anciennes pratiques. Elle a choisi la transparence de la bourse pour mobiliser des ressources, et a opté pour le digital pour capter l’épargne publique. Deux initiatives nouvelles pour une entreprise privée dans le pays.

Pour l'introduction en bourse de la Régionale, une structure de microfinance au Cameroun, Financia Capital qui est l'arrangeur de l'opération a opté pour le digital comme instrument d'interaction avec les investisseurs, a appris l'Agence Ecofin.

« Au bureau ou dans leur salon, ceux qui le souhaitent pourront devenir actionnaires d’une société qui sera cotée à la Bourse des valeurs mobilières d’Afrique centrale. Ils n’auront plus besoin de se déplacer », a expliqué Willy Heubo, directeur général adjoint de Financia Capital.

Avec cette initiative, l’objectif de la firme fondée par Serge Yanic Nana est de rendre la bourse accessible au maximum de personnes notamment les petits porteurs et surtout de partager les fruits de la croissance future de ces sociétés avec de petits porteurs qui ne sont jamais ciblés lorsque les transactions passent par les circuits bancaires traditionnels d’appel public à l’épargne.

« En donnant pour la première fois aux investisseurs du Cameroun la possibilité d’acheter des actions d’une entreprise à la bourse via le service de paiement mobile de la filiale locale de l’opérateur des télécoms Orange Cameroun, l’arrangeur entend certainement capitaliser sur la forte pénétration de ce mode de paiement au sein de la société camerounaise, et ainsi pouvoir démocratiser l’accès aux services boursiers », a fait savoir Brice R. Mbodiam du magazine Investir au Cameroun.

Cette option donne aussi la possibilité à certains Camerounais de la diaspora, et même des individus de pouvoir eux aussi investir au capital de la Régionale qui veut devenir une banque.

Mais il faut mobiliser 8,6 milliards de francs CFA et pour chaque action, il faudra débourser 42 000 FCFA. La Régionale a présenté un plan de rentabilité pour les années à venir, et pour ceux qui ne sont pas habitués de la finance, un accompagnement en ligne est aussi prévu.

Le digital comme mode de souscription à une IPO n’est pas une chose nouvelle en soi. Sur les marchés sophistiqués où la digitalisation est acquise, les investisseurs peuvent acheter et vendre des actions, mais même là, on passe par des intermédiaires appelés « brokers ».

L’arrivée de la Régionale en bourse est une première pour une entreprise privée au Cameroun. Au bout du processus, ses actionnaires garderont leur influence dans la géographie du capital de l’entreprise.

En effet, l’augmentation de capital donnera seulement 17,5% de contrôle aux investisseurs du flottant boursier. Parmi ceux qui font la queue, on retrouve des sociétés d’assurance-vie qui sont demandeuses de ce type de produits financiers. Les souscriptions débutent ce mardi 9 février et devraient se poursuivre jusqu’au 26 février 2021, le dernier jour ouvrable de ce mois.