Vous-êtes ici: AccueilBusiness2020 08 28Article 537847

Business News of Friday, 28 August 2020

Source: Cameroon Info

CSU: quand le Cameroun signe un contrat de 1300 milliards de FCFA avec la société NTMC

Malachie Manaouda, le ministre de la Santé Publique, a procédé le jeudi 27 août 2020, au nom de l’Etat du Cameroun, à la signature de la convention de partenariat avec la société New Tech Management Cameroon (NTMC), pour le projet de financement, de conception, de construction, d’exploitation, d’équipement et de maintenance du système de gestion de la Couverture Santé Universelle (CSU).

Le MINSANTE a communiqué l’information dans un tweet publié tard dans la soirée. «Historique ! Sous l'œil vigilant du PM/CG (Premier Ministre, NDLR) et en présence des ME/MINJUSTICE, MINFI, MINEPAT, MINTSS, MINAS et de la partie coréenne, j'ai procédé ce jour, au nom du gouvernement, à la signature du contrat de partenariat relatif à la mise en œuvre de la Couverture Santé Universelle», s’est réjoui M. Manaouda.

Annoncé depuis des années, le projet de Couverture Santé Universelle s’élève à 1300 milliards de FCFA. Du moins, si on s’en tient aux informations données en 2017 par l’ancien ministre de la Santé, André Mama Fouda. Sa mise en œuvre devrait permettre aux Camerounais, dont 98% manquent d’assurance médicale, de bénéficier d’un accès aux soins de santé.

Mais, la procédure ayant abouti à la sélection de NTMC suscite la controverse. Isaac Bissala, président de l'Union Générale des Travailleurs du Cameroun (UGT), qui a travaillé sur le projet se dit surpris par ce choix.

«J'ai appris par voie de presse, que le Premier Ministre a sélectionné une entreprise pour la mise en œuvre de la Couverture Santé Universelle au Cameroun. Aussi étonnant que cela puisse paraître, je suis membre du Groupe technique national intersectoriel (GTN) qui a préparé le projet à 1300 de la CSU. Je n'ai jamais vu le dossier de New Tech Management Cameroon (NTCM), l'entreprise qui a été déclarée adjudicataire de ce contrat», a indiqué le syndicaliste sur les réseaux sociaux.

La polémique en amplifiée par le manque de lisibilité qui caractérise NTMC. Le groupe ne dispose en effet pas d’un site internet, ou encore de comptes sur les réseaux sociaux. De même, aucune information n’est disponible sur ses dirigeants.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter