Vous-êtes ici: AccueilBusiness2019 12 02Article 477246

Business News of Monday, 2 December 2019

Source: Emergence No 1587

Budget 2020: Paul Biya table sur 4951,7 milliards

Pour l’exercice budgétaire 2020, le gouvernement table sur 4951,7 milliards des fcfa. C’est une baisse de 260,3 milliards de fcfa en valeur absolue et 5% en valeur relative. Les ressources internes sont situées à 3719,2 milliards de fcfa : 2962,2 milliards de fcfa pour recettes non pétrolières (taxes et douanes), 212 milliards de recettes fiscales non pétrolières et 102 milliards de fcfa de recettes intérieures et dons, les besoins en financements sont de l’ordre de 1304,5 milliards de fcfa.

Les dépenses sont réparties comme suit : dépenses courantes (2663,4 milliards de fcfa), dépenses d’investissement (1496,3 milliards de fcfa) et autres financements et flux de trésorerie (792 milliards de fcfa). Quant aux besoins en financements afin de soutenir l'équilibre financier du nouveau budget, l'Etat prévoit 1304,5 milliards de fcfa. 5 milliards de fcfa seront affectés à l’opérationnalisation du comité national de démobilisation, de démobilisation et de réinsertion (Cnddr) ; 37,7 milliards de fcfa vont au processus de décentralisation ; 15 milliards de fcfa sont alloués à la couverture santé universelle.

La priorité sera accordée à l’implémentation des projets d’énergie et routiers, à la poursuite des chantiers de la Coupe d’Afrique des Nations 2021 et l’organisation du Championnat d’Afrique des Nations (Chan 2020), à l’exécution du plan triennal d’urgence pour la croissance ainsi que le plan triennal spécial jeunes. Le projet filets sociaux passe de 4,5 milliards de fcfa à 9 milliards de fcfa. Les ressources internes sont situées à 3719,2 milliards de fcfa, les besoins en financements sont de l’ordre de 1304,5 milliards de fcfa.
L’Etat est également autorisé à procéder à des prêts concessionnels et non concessionnels respectivement de 300 milliards de fcfa et 350 milliards de fcfa. Des dispositions spécifiques ont été introduites relativement aux revenus issus des comptes d’affectation spéciale, aux recettes et aux dépenses évalués à 43,7 milliards de fcfa.

Ajustements et réajustements

Toutefois, si l’on parle de baisse du budget, il faut indiquer qu’il s’agit en réalité d’une augmentation de l’ordre de 101,2 milliards de fcfa par rapport au budget initialement voté en 2018 pour l’exercice 2019. En effet, à la suite de l’ordonnance du Chef de l’Etat du 29 mai 2019, modifiant et complétant certaines dispositions de la loi de finances 2019, on a observé une hausse budgétaire de 361,5 milliards de fcfa. Aussi, le budget est passé de 4850,5 milliards de fcfa à 5212 milliards de FCFA.

Cette modification était consécutive à la création d’un ministère en charge de la décentralisation (Mindevel), à l’organisation annoncée des élections régionales, municipales et législatives. Il convient d’indiquer que pour l’année 2020, la Présidence de la République a un budget de 49,89 milliards de fcfa (45,138 milliards de fcfa en 2019); l’Assemblée Nationale détient 20,682 milliards de fcfa (20,724 milliards de fcfa en 2019) ; le Conseil économique et social est pourvu de 1,712 milliard de fcfa (1,73 milliard en 2019) tandis que la Commission nationale des droits de l’homme (Cndhl) boucle la boucle avec 1,046 milliard de fcfa (868 millions en 2019).