Vous-êtes ici: AccueilBusiness2021 03 26Article 583561

Business News of Friday, 26 March 2021

Source: Actu Cameroun

Après sa faillite, COMECI invite ses épargnants à produire des justificatifs

Le liquidateur bancaire et syndic de cette microfinance donne 60 et 90 jours respectivement aux créanciers domiciliés au Cameroun et à l’étranger pour produire leurs créances.

A compter du 24 mars 2021, la Compagnie équatoriale pour l’épargne et l’investissement (Comeci), établissement de microfinance de 2e catégorie créé en 1991, invite ses clients à produire leurs créances (justificatifs de leurs dépôts, titres de créances). C’est la substance d’un communiqué signé par M.Towoua, liquidateur bancaire et syndic de l’établissement financier désigné par le Tribunal de grande instance (TGI) du Wouri (Douala) au terme de sa décision rendue le 14 décembre 2020.

M.Towoua accorde 60 jours aux créanciers domiciliés au Cameroun pour produire leurs créances auprès de ses services au siège de liquidation COMECI à Akwa, Douala, et 90 jours à ceux résidant à l’étranger. «La même obligation est faite au créancier qui a introduit, avant la décision judiciaire, une procédure en condamnation en vertu d’un titre ou, à défaut de titre, pour faire reconnaître son droit. La production interrompt la prescription extinctive de la créance», indique le communiqué, qui précise que les créances produites auprès du liquidateur dans les villes de Garoua et Maroua du 4 au 19 février 2021 restent acquises.

La production des justificatifs des dépôts et titres de créances, apprend-on du liquidateur de COMECI, est une étape qui précède le remboursement de l’épargne des clients de cet établissement financier déclaré en cessation de paiement depuis le 27 avril 2019 par le TGI du Wouri. En difficulté depuis 2016, la Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC) a décidé, le 16 janvier 2018, de mettre COMECI sous administration provisoire «au regard de sa situation financière et prudentielle critique et compte tenu de l’incapacité de ses dirigeants sociaux à restaurer sa solvabilité».

COMECI avait perdu 8,281 milliards de FCFA au cours de l’exercice 2017. Soit au moins huit fois son capital fixé à un milliard de FCFA, d’après le procès-verbal de son assemblée générale publié début 2018. Malgré le quitus donné à l’administrateur provisoire de procéder à l’augmentation du capital de la microfinance à 3 milliards de FCFA par phases, «en fonction de la situation et des besoins de la société», COMECI n’est pas parvenu à se maintenir et a finalement fait faillite.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter