Vous-êtes ici: AccueilBusiness2020 11 15Article 555988

Business News of Sunday, 15 November 2020

Source: wihianews.com

Affaire du Terminal à conteneurs : Bolloré jubile, Cyrus Ngo serein

La décision du Tribunal International d’Arbitrage de la Chambre de Commerce Internationale (CCI) de Paris, rendue le 13 novembre 2020 en faveur de Douala International Terminal (DIT), ne fait pas frémir les autorités du Port Autonome de Douala.

En effet, dans cette sentence, Le Tribunal donne raison à DIT sur la question des frais de stationnement et sur celle du renouvellement de la concession. Le PAD devra donc verser à DIT des dommages-intérêts et relancer un nouvel appel d’offres ouvert incluant DIT.

Une décision évidemment saluée par la filiale des groupes APMT et Bolloré. Dans un communiqué signé le 13 novembre 2020, elle s’est félicitée, tout en rappelant que les juridictions camerounaises avaient déjà statuées à plusieurs reprises en leur faveur, sur les mêmes faits.

Mais du côté du PAD, l’on ne désempare pas pour autant. PAD“Le PAD a pris connaissance à travers un courriel du secrétariat de la CCI, de la sentence arbitrale rendue le 13 novembre 2020 à Paris. Celle-ci ne lui est pas encore signifiée et partant, n’est pas exécutoire, toute chose qui devrait freiner le triomphalisme et l’empressement de DIT en l’état. Le PAD reste serein et entend exploiter en temps opportun, tous les moyens que lui accorde la loi et qui lui permettront d’exercer un recours en annulation devant la Cour d’appel de Paris”. A réagi la Direction Générale, le 14 novembre 2020.

C’est donc loin d’être terminé, entre le PAD et le groupe franco danois APMT/Bolloré.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter