Vous-êtes ici: AccueilBusiness2021 08 10Article 612973

Infos Business of Tuesday, 10 August 2021

Source: Intégration

Affaire MIDA: sur les traces des victimes

La caverne d’Ali Baba a été abattue en plein vol par les autorité La caverne d’Ali Baba a été abattue en plein vol par les autorité

Ils étaient de toutes les couches sociales, débrouillards, commis de l’État, hauts gradés de l’armée, hommes d’affaires et couples à chercher comment multiplier leur pécule. La caverne d’Ali Baba a été abattue en plein vol par les autorités. Nous sommes partis à la recherche des souscripteurs déçus.

Après leurs déconvenues suite aux raquettes dont ils ont été victimes de la part la Mission d’intégration et de développement pour l’Afrique (MIDA), et malgré les 31% restitués par l’État, ces camerounais ont dû se refaire tant bien que mal une vie. « Pour rembourser mes 450 000 FCFA de dette, plus mon argent propre 700 000 FCFA, et récupérer mentalement et financièrement, j’ai mis presque un an ». Ces mots sont de Solange, fonctionnaire en service dans un ministère. Comme elle, des milliers de ces épargnants se plaignent de n’avoir jamais reçu le moindre FCFA. D’après André Andzongo, trentenaire et jeune entrepreneur, « mon nom n’est même jamais sorti sur les listes de 11.000 personnes recensées pour le remboursement des 31% ordonné par le chef de l’État. Mes 550.000 FCFA sont partis en fumés ». Ce que confirme aussi un jeune étudiant débrouillard. « Mon rêve a été brisé. Je devais descendre à Awae (arrondissement) pour construire ma porcherie moderne afin d’avoir une bonne base. C’est une leçon de vie que j’ai reçue », se désole ce dernier. Et il n’est pas le seul dans cette situation.

Puisque selon Yves Mfou’ou, « appacheur» à l’Avenue Kennedy à Yaoundé, «mon ami a été retrouvé mort dans sa chambre, il était le trésorier de la réunion des vendeurs ici à Kennedy. Il avait misé toute la somme qu’il gardait à la MIDA et cet argent n’a pas été restitué ». Pis encore, confirme l’intermédiaire, « son nom n’est pas sorti sur les listes de paiement ». Cependant, nombreux sont ceux qui ont pu voir leurs noms sur les listes comme Lionel Nga débrouillard à la maison MTN de Yaoundé, non loin de l’Hôtel de ville. Il dit avoir reçu les 31%. « J’ai mis 350.000 FCFA et j’ai eu 110.000 FCFA. Je me suis remis même si je ne supporte plus entendre parler de ce nom », confie le jeune homme.

D’autres ont pu sauver leur épargne à temps. Leurs familles les ont sommés de la retirer au plus vite. « J’ai d’abord misé 300 000 FCFA et j’ai eu 1 140 000 FCFA ». Après, « j’ai pris l’argent de ma mère (1 000 000 FCFA) pour multiplier. Mon grand frère était sous-préfet dans un arrondissement de la place. Une fois au courant, il m’a intimé l’ordre de retirer cet argent, ce que j’ai fait une semaine avant la fermeture de la MIDA », raconte Ivan Baheten, un agent de service à MTN. Il reconnaît tout de même que « celui qui a acheté mes reçus a fui pour Dubaï ». Mais Ivan Baheten n’était pas le seul à avoir été embarqué dans cette galère. Il dit avoir un ami, le nommé Smith qui « avait misé 40 millions en tant que mandataire de plusieurs personnalités. Une fois que les autorités ont perquisitionné, il a fui ». Mais, «il est revenu en catimini pour les 31%, il a épongé une partie de sa dette et est reparti, les autres financiers sont encore à ses trousses », révèle-t-il.

Les autres MIDA

Il y a eu des mutations sur le mode d’arnaque financière. « Le numérique est devenu le terrain de jeu des arnaqueurs », déclare un commissaire de police ayant requis l’anonymat. Mais à quelque chose, malheur est bon. Ivan Baheten avoue par exemple que «la déconvenue de la MIDA m’a permis d’esquiver Petrompay (Plateforme d’investissement en ligne) fermé en 2020. Tu emmenais deux personnes et on te donnait un baril de pétrole que tu vendais ». Toutefois, l’agent de service regrette que des gens tombent encore dans ces pièges. « Ma belle-sœur qui a été escroquée par « Mekit Invest » a intoxiqué mes grandes sœurs », dit-il. Cette plateforme « a aussi été créée par une famille », conclut-il.