Vous-êtes ici: AccueilAfriqueBBC2021 04 12Article 588586

BBC Afrique of Monday, 12 April 2021

Source: www.bbc.com

Qu'est-ce que le stress oxydatif et comment affecte-t-il le vieillissement ?

Le stress oxydatif se produit lorsque des substances qui ne sont pas utiles à la vie sont produits Le stress oxydatif se produit lorsque des substances qui ne sont pas utiles à la vie sont produits

Lorsque Rafael a décidé de commander une assiette de fèves lors d'un dîner de conférence d'affaires, un collègue lui a fait la remarque suivante : "Aujourd'hui, tu vas faire travailler tes érythrocytes (également appelés globules rouges) !

Ce commentaire l'a surpris, car il avait toujours compris que les haricots avaient un caractère antioxydant qui contribuait à améliorer les procédures de stress oxydatif. Le stress oxydatif se développe dans l'organisme au fil des ans. Mais la réalité est que les haricots contiennent également des oxydants ou des prooxydants tels que la vicine ou la convicine, de sorte que leur consommation entraîne une augmentation du stress oxydatif.

Qu'est-ce que le stress oxydatif ?

Le stress oxydatif est inhérent à la vie sur la planète Terre. La vie animale existe parce qu'il y a de l'oxygène dans l'atmosphère. L'oxydation produit des effets indésirables et, parmi eux, on trouve ce que l'on appelle le "stress oxydatif".

Tout d'abord, il convient de noter que cette procédure est aussi normale que d'aller à la plage, de nager et de sortir de l'eau mouillée. Vous finirez par vous sécher.

Évidemment, le temps nécessaire dépendra du temps ensoleillé ou nuageux, de l'hiver ou de l'été et du fait que vous utilisiez une serviette ou restiez sous le parapluie. Mais vous finirez par le faire.

Dans le cas du stress oxydatif, l'organisme des mammifères (y compris l'homme) dispose de mécanismes qui se chargent de contrôler cette procédure "malheureuse".

Il est vrai que nous nous oxydons toujours. La clé est de garder sous contrôle l'excès d'éléments nocifs. En d'autres termes, vous devez tenir à distance ce qui cause des dommages.

Le stress oxydatif se produit lorsque des substances qui ne sont pas utiles à la vie (radicaux libres, peroxyde d'hydrogène, etc.) sont produits dans notre organisme.

Lorsque leur présence est excessive, ils ont des conséquences négatives car ils altèrent, par exemple, la fonctionnalité de la membrane.

Si les membranes sont rompues, les cellules meurent et la maladie apparaît.

Chez un individu en bonne santé et avec des directives appropriées en matière de régime alimentaire et de mode de vie, le stress oxydatif peut être minimisé. Pas complètement, mais on peut le contrôler.

Implications pour le vieillissement

Avec le vieillissement de l'organisme, les mécanismes qui contrôlent le stress oxydatif ne fonctionnent plus correctement.

Il en va de même pour les autres mécanismes qui maintiennent les signes vitaux (le terme correct dans le jargon scientifique est "homéostasie"). Un phénomène similaire se produit, par exemple, chez les personnes obèses.

Par conséquent, il est faux de croire que l'homme peut être immortel. La mort peut survenir même en l'absence de toute maladie. Nous pouvons mourir de vieillesse lorsque les mécanismes de contrôle de l'homéostasie ne peuvent plus maintenir cette personne en vie.

Si nous reprenons l'exemple du début, nous nous demandons : est-il mauvais de manger des haricots pour contrôler le stress oxydatif ? Pas du tout, le processus est plus complexe car le stress oxydatif qui se produit au niveau des globules rouges (et des autres cellules de notre corps) est contrôlé automatiquement.

Plus le stress oxydatif est élevé, plus les mécanismes de contrôle sont actifs.

Il existe une maladie, par exemple, qui est liée à des problèmes de gestion du stress oxydatif des érythrocytes spécifiquement. Ça s'appelle le favisme et ça se manifeste quand on mange des haricots.

>Les symptômes sont plus ou moins importants selon le type de mutation génétique et la quantité de haricots consommés. Les crises de consommation de haricots provoquent une hémolyse aiguë (désintégration des globules rouges) due à la destruction de la membrane de ces cellules lors de la prise de médicaments oxydants.

L'hémolyse chez ces mêmes patients peut également être provoquée par la prise de certains médicaments, comme la chloroquine, utilisée contre le paludisme.

Maintenir l'équilibre de la balance pour retarder le vieillissement.

En poursuivant avec l'exemple de la baignade à la plage, le favisme serait équivalent à l'impossibilité de se sécher par manque de serviette, de soleil, etc.

Si la personne n'est pas en mesure de se sécher par ses propres moyens, elle doit se rendre dans un hôpital pour obtenir un remède à la situation créée par la consommation de fèves ou la prise de chloroquine.

Pour avoir une idée du fonctionnement de ces mécanismes de contrôle qui luttent contre le stress oxydatif, nous pouvons penser à un équilibre.

C'est-à-dire qu'en même temps que nous produisons des substances de stress oxydatif (par exemple, des radicaux libres), nous activons des contrôleurs spécifiques ou produisons des substances (réductrices) qui inactivent les substances nocives.

Si le système n'est plus huilé, comme c'est le cas pendant la vieillesse, la balance se déséquilibre en faveur de la production de substances pro-oxydantes.

Avec l'âge, le mécanisme de contrôle du stress oxydatif et des autres stress cellulaires dans l'ensemble du corps humain se détériore. Il est bon de rappeler que l'homme n'était pas destiné à vivre aussi longtemps qu'aujourd'hui, et que nous devons donc trouver des moyens de prolonger la durée de vie des processus de détoxification.

Comment se protéger du stress oxydatif

Il est évident que le comportement sédentaire a une influence négative sur ce processus. Nous devons toujours faire tourner les machines pour que tout soit bien graissé. Il est important de marcher, de faire du sport, de faire travailler le cerveau, etc. pour ralentir l'oxydation et donc le stress oxydatif et la perte d'homéostasie.

En bref, le vieillissement affecte tous nos processus organiques.

Si nous ne faisons pas notre part, la dyshoméostasie est plus grave et le stress oxydatif plus abondant et plus dommageable.

Pour être en forme, nous devons faire de l'exercice et, de la même manière, nous devons trouver un moyen de nous préparer et de graisser nos mécanismes innés de détoxification des produits dérivés du stress oxydatif.

Les bains de soleil servent à produire de la vitamine D, la consommation de carottes à obtenir de la vitamine A et la consommation de haricots à faire fonctionner les mécanismes de désintoxication.

Pour l'instant, certaines directives suggérées par les scientifiques, comme l'inclusion d'antioxydants dans le régime alimentaire, ne donnent pas les résultats escomptés.

Il est donc nécessaire de mener une vie saine et de maintenir une alimentation équilibrée.

*Rafael Franco est professeur de biochimie et de biologie moléculaire à l'université de Barcelone.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter