Vous-êtes ici: AccueilAfrique2021 06 24Article 604360

Africa Sports News of Thursday, 24 June 2021

Source: www.camerounweb.com

Urgent: la FIFA suspend Constant Omari pour une durée de 12 mois

Constant Omari Constant Omari

• Constant Omari est sanctionné par la FIFA pour 1 an

• Constant Omari a démissioné de la Fédération Congolaise de Football il y'a quelques jours

• Il était vice-président de Issa Hatyatou à la CAF



La sanction vient de tomber. Le désormais ex président de la FECOFA, Constant Omari vient d'être suspendu de toute activité liée au football pour une durée de 12 mois. Une suspension assortie d'une amende de 66400 €. Cette sanction fait suite à l'enquête ouverte le 7 janvier 2021 par la commission d’éthique de la FIFA à propos des contrats de commercialisation des droits TV de la CAF.

Avec cette suspension qui tombe aujourd'hui, on comprend désormais pourquoi l'ancien patron du football congolais avait décidé de ne pas se représenter à sa propre succession aux élections de décembre et surtout d'anticiper son départ en présentant sa démission.

Agé de 63 ans, Contant Omari a en effet démissionné de la présidence de la Fédération Congolaise de Football le 16 juin dernier. L’homme fort du football africain dirigeait la FECOFA depuis 2003. « Je pars la tête haute », déclarait-il au moment de faire ses adieux au football congolais.

Constant Omari était aussi vice-président d’Issa Hatyatou à la CAF pendant plusieurs années. Malgré la défaite du Camerounais en 2017, Constant Omari reste à la CAF et en sera même le président par intérim fin 2020, suite au départ de Ahmed Ahmed.

Ci-dessous, l'intégralité du communiqué de la FIFA

Le président de la chambre juridictionnelle de la Commission d'éthique indépendante a ratifié l'accord de plaidoyer conclu entre Constant Omari Selemani, ancien président de la Fédération de football de la RD Congo, ancien premier vice-président de la CAF et ancien membre du Conseil de la FIFA, et le président de la chambre d'investigation de la Commission d'éthique.

Une enquête formelle à l'encontre de M. Omari a été ouverte le 7 janvier 2021 et concerne certains avantages acceptés et reçus de Lagardère Sports (pour un montant total de EUR 66 444), en relation avec les négociations qu'il a menées pour un accord entre la CAF et Lagardère Sports dans le cadre de la commercialisation de certains droits de télévision concédés à la société LC2 et du recouvrement de la dette impayée de cette dernière. Les négociations, qui ont été menées par M. Omari pour le compte de la CAF, ont abouti à des dispositions contractuelles particulièrement préjudiciables à la CAF, causant un préjudice financier important à la confédération. À cet égard, la réception d'avantages a créé un conflit d'intérêts qui a nui à la capacité de M. Omari d'exercer ses fonctions auprès de la CAF avec intégrité et de manière indépendante et ciblée.

Conformément à l'art. 67 par. 1 du Code d'éthique de la FIFA, les parties ont convenu de la sanction suivante :

Une interdiction de 12 mois de prendre part à toute activité liée au football au niveau national et international.

Une amende de EUR 66'444

La sanction prend effet à compter de la validation de l'accord par le président de la chambre juridictionnelle, qui a eu lieu le 18 juin 2021.