Vous-êtes ici: Accueil2020 10 08Article 547486

Africa News of Thursday, 8 October 2020

Source: jeuneafrique.com

Pour la Banque mondiale, le Covid-19 va effacer cinq années de progrès en Afrique

Si la crise frappe durement l’est et le sud du continent, le Sénégal, la Côte d’Ivoire et le Ghana s’en sortent mieux grâce à leur agriculture, souligne la dernière édition du rapport Africa Pulse.

C’est un rapport « Pulse’Africa » en demi-teinte que publie le 8 octobre le bureau de l’économiste en chef pour l’Afrique de la Banque mondiale sous le titre « Tracer un chemin vers la reprise ».

Certes, hormis l’Afrique du Sud qui concentre 60 % des cas de Covid-19 recensés en Afrique subsaharienne, celle-ci a échappé au pire et les 24 026 morts comptabilisés dans la région à la date du 3 septembre représentent seulement 2,5 % des décès dus au coronavirus dans le monde.

Certes, la reprise y sera perceptible dès le troisième trimestre de cette année et les auteurs du rapport se risquent à ébaucher un scénario relativement optimiste d’une croissance de +2,1 % en 2021 et de +3,2 % en 2022, qui écarte l’hypothèse d’un retour du virus et suppose une bonne tenue des cours des matières premières.

Récession historique

Reste que la combinaison du confinement et de la récession mondiale pèse très lourd sur la conjoncture de l’Afrique subsaharienne qui connaîtra cette année une récession historique, avec une baisse du produit intérieur brut (PIB) de -3,3 % en moyenne.

Selon les auteurs, ce recul fera régresser « vraisemblablement son produit régional brut par tête à son niveau de 2007, d’ici la fin 2021 » et le virus « pourrait faire retomber 43 millions de personnes dans l’extrême pauvreté, annulant cinq ans de progrès ».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter