Vous-êtes ici: Accueil2020 07 10Article 526417

Africa News of Friday, 10 July 2020

Source: coupsfrancs.com

Côte d'Ivoire : Gon Coulibaly a été sacrifié, des langues se délient


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

“Le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly a été désigné comme candidat de notre parti à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020. Je sais qu’il réussira parce que nous serons rassemblés et je serai à ses côtés pour l’accompagner dans cette noble mission”, déclarait le président de la Côte d’Ivoire Alassane Ouattara, Président du RHDP, en début mars 2020. Mais le successeur désigné n’a même pas eu l’occasion de compétir et vient mourir. Et du coup, Alassane Ouattara qui semble n’avoir pas envisagé un plan B, est pris à contre-pied. Les critiques ont déjà commencé à fuser, comme cette analyse qui est parvenue à notre rédaction et que nous vous proposons :

Ouattara… Destination Échec. Le choix de la personne de Gon Coulibaly était en soi une tragédie personnelle à lui et un assassinat politique sur le bûcher de l’insensibilité et du cynisme. Le triste dénouement le confirme, au plus grand désespoir des uns et des autres…

Alassane Ouattara voulait de la Côte d’Ivoire… Il l’a eu. Il en a fait un drame surtout en manipulant tout le monde, en refusant surtout de sortir la Côte d’Ivoire du bourbier et se poser en modèle d’une autre Afrique. Sa condescendance légendaire l’amène toujours à considérer tout le monde comme son fils, sa fille, et n’attendre que silence et soumission en retour. Partout, nul ne peut rien dire si Alassane Ouattara a parlé. Et ce qu’il sort est souvent de la catégorie Hors-bord Hors-sujet
Sur tous les plans, Ouattara est une déception.

En plus de cristalliser la crise politique au Togo, avoir ensemencé la division monétaire entre francophones et anglophones de l’Afrique de l’Ouest, l’UEMOA et la CEDEAO particulièrement, il a gangrené la Côte d’Ivoire de plusieurs polypes malsaines, autant dans ses rangs du parti conglomérat RHDP que dans les autres partis politiques ivoiriens dont il ne voulait que leur disparition. Raisonner de cette manière en politique, en 2020, est pure incompétence.

Ne réécrivons pas l’histoire. L’annonce de la mort sacrificielle du PM Gon Coulibaly, faite par le porte-parole du gouvernement, Patrick Atchi, est la pointe de l’iceberg sur lequel vient de s’écraser dangereusement une Côte d’Ivoire qui n’allait plus nulle part. Nulle part ailleurs que vers son propre échec… Restons confiants néanmoins…

La Côte d’Ivoire c’est pas Alassane Ouattara. Comme disait le Vieux, *la Cot-d’Ivoire* c’est la Côte d’Ivoire de très grandes promesses et réalisations qui ne sont aucunement pas éteintes. Que Ouattara l’imposteur dégage pour que renaisse la Côte d’Ivoire…

Merci… Tenons bon… Tenons bon pour l’Éthique républicaine partout où elle est requise. Le monde est notre devoir de citoyen.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter