Vous-êtes ici: AccueilSport2021 09 14Article 618376

BBC Afrique of Tuesday, 14 September 2021

Source: www.bbc.com

Yahya Jammeh : pourquoi le retour éventuel de l'ancien président fait-il tant de bruit en Gambie ?

Jammeh a perdu les élections en 2016 devant l'actuel président Adama Barro Jammeh a perdu les élections en 2016 devant l'actuel président Adama Barro

Par Esau Williams

Yahya Jammeh, le célèbre ancien président gambien en exil, pourrait être de retour dans le pays, voire sur la scène politique.

De nombreux Gambiens ont été choqués lorsqu'ils ont appris l'alliance improbable entre le parti de l'ancien dirigeant Yahya Jammeh et celui de son successeur Adama Barrow.

Alors que le président actuel cherche à obtenir un nouveau mandat en décembre, ce développement jette un doute sur la volonté de poursuivre l'ancien dirigeant pour des violations présumées des droits de l'homme.

Le secrétaire général du parti APRC de Yahya Jammeh, Fabakary Tombong Jatta, indique que son parti a conclu un accord avec le National People's Party (NPP) du président Adama Barrow pour le soutenir lors de l'élection présidentielle du 4 décembre.

De quoi Jammeh est-il accusé ?

Jammeh et ses cohortes sont accusés d'une série de crimes allant du vol de ressources aux violations flagrantes des droits de l'homme.

Les victimes et les auteurs de crimes ont témoigné devant la Commission Vérité, Réconciliation et Réparations.

Ils ont tous donné des comptes rendus graphiques des abus, viols, meurtres, disparitions, tortures et emprisonnements illégaux d'opposants au régime.

Que se passe-t-il et pourquoi maintenant ?

Le président actuel, Adama Barrow, se présente pour la réélection en décembre après cinq ans de mandat.

M. Barrow a fait le calcul politique que son parti, le NPP, pourrait ne pas être en mesure de remporter seul les prochaines élections en raison des difficultés économiques marquées par une forte hausse des prix, un chômage galopant et la prévalence de l'immigration illégale vers l'Europe à la recherche d'une vie meilleure pour de nombreux Gambiens.

Il a donc décidé d'entrer en coalition avec l'APRC, de l'ancien président Jammeh, pour tenter de consolider sa base.

Bien que ce ne soit pas totalement inattendu, beaucoup de gens se demandent pourquoi.

Quelle a été la réaction ?

Dans l'ensemble, la réaction à la nouvelle a été un choc.

Bien que les observateurs affirment que M. Barrow a déclaré par le passé que M. Jammeh est libre de revenir, avec le travail de diverses commissions, telles que la TRRC et la Commission Janneh qui a examiné les transactions financières de Jammeh, beaucoup ont pensé que le gouvernement Barrow était sincère et sérieux dans son engagement à ouvrir un nouveau chapitre pour les Gambiens après 22 ans de dictature.

Certains partisans de Jammeh souhaitent cependant qu'il revienne dans le pays dès que possible, mais avec les allégations de crimes de violations flagrantes des droits de l'homme qui pèsent sur sa tête, il est difficile d'envisager que cela se produise.

Quelles sont les conséquences potentielles ?

Les conséquences seront considérables.

La TRRC doit encore présenter ses conclusions, et il est très peu probable, selon les observateurs, que M. Barrow les mette en œuvre contre les personnes avec lesquelles il s'est allié.

Une autre question est de savoir comment la Cedeao va réagir, après avoir consacré du temps et des efforts à l'élimination de Jammeh, pour devoir maintenant faire face à la perspective de son retour par le gouvernement qu'elle a contribué à mettre en place.

D'autres parties prenantes, comme l'Union européenne, se demanderaient pourquoi.

Après tout, ils financent le gouvernement depuis le début et ont gelé l'aide à la Gambie en raison de l'attitude intolérante de Jammeh envers la communauté LGBT.

Il y a également des interrogations sur la façon dont le Sénégal va considérer cette initiative.

En fait, ils contribuent largement à la sécurité de M. Barrow pour le protéger précisément des éléments des forces armées gambiennes dont plusieurs membres sont encore fidèles à Jammeh.

Qui est Yahya Jammeh ?

L'ancien président gambien a accédé au pouvoir à l'issue d'un coup d'Etat militaire qui a déposé le président Daouda Jawara le 22 juillet 1994.

Il est resté au pouvoir pendant 22 ans en gagnant des élections dont certaines ont été contestées par à l'opposition de son pays.

Son passage au pouvoir a été marqué par un règne brutal de la terreur.

Des opposants politiques, des journalistes et des dissidents ont été emprisonnés, tués, ont disparu ou ont fui le pays.

Jammeh a perdu les élections en 2016 devant l'actuel président Adama Barro.

Après un impasse politique à la suite de son refus d'admettre sa défaite, Jammeh s'est exilé en Guinée équatoriale après que la CEDEAO a envoyé une force militaire à Banjul pour le contraindre à quitter le pouvoir.