Vous-êtes ici: AccueilSport2021 07 16Article 608584

BBC Afrique of Friday, 16 July 2021

Source: www.bbc.com

WhatsApp va permettre aux utilisateurs d'envoyer des messages sans leur téléphone

Envoyer les messages même si la batterie de leur téléphone est à plat Envoyer les messages même si la batterie de leur téléphone est à plat

WhatsApp teste actuellement une nouvelle fonctionnalité qui permettra, pour la première fois, d'envoyer des messages sans utiliser son téléphone.

Actuellement, WhatsApp est lié au téléphone de l'utilisateur. Ses applications de bureau et web ont besoin de cet appareil pour être connectées et recevoir des messages.

Mais la nouvelle fonctionnalité permettra aux utilisateurs d'envoyer et de recevoir des messages "même si la batterie de leur téléphone est à plat".

Jusqu'à quatre autres appareils - comme des PC et des tablettes - peuvent être utilisés ensemble, a précisé WhatsApp.

Pour commencer, la nouvelle fonctionnalité sera déployée en tant que test bêta pour un "petit groupe d'utilisateurs", et l'équipe prévoit d'améliorer les performances et d'ajouter des fonctionnalités avant de l'activer pour tout le monde.

Le cryptage de bout en bout - un argument de vente clé pour WhatsApp - fonctionnera toujours sous ce nouveau système, dit-il.

Plusieurs autres applications de messagerie disposent déjà d'une telle fonctionnalité, notamment l'application cryptée concurrente Signal, qui nécessite un téléphone pour s'inscrire, mais pas pour échanger des messages.

Mais cette fonctionnalité est demandée depuis longtemps par les utilisateurs de WhatsApp, qui seraient au nombre de deux milliards.

'Une remise en question'

Dans un billet de blog annonçant cette décision, les ingénieurs de Facebook affirment que ce changement nécessite de "repenser" la conception du logiciel de WhatsApp.

En effet, la version actuelle "utilise une application pour smartphone comme dispositif principal, faisant du téléphone la source de vérité pour toutes les données de l'utilisateur et le seul dispositif capable de chiffrer de bout en bout des messages pour un autre utilisateur [ou] d'initier des appels", indique la société.

WhatsApp Web et d'autres applications non destinées aux smartphones sont essentiellement un "miroir" de ce qui se passe sur le téléphone.

  • WhatsApp infecté par un logiciel espion
Mais ce système présente des inconvénients importants que connaissent de nombreux utilisateurs réguliers, car l'application Web est connue pour se déconnecter fréquemment.

Cela signifie également qu'une seule application dite "compagnon" peut être active à la fois - ainsi, le chargement de WhatsApp sur un autre appareil déconnectera une fenêtre web WhatsApp.

"La nouvelle architecture multi-appareils de WhatsApp supprime ces obstacles, ne nécessitant plus qu'un smartphone soit la source de vérité, tout en gardant les données des utilisateurs synchronisées et privées de manière transparente et sécurisée", a déclaré la société.

  • Groupes WhatsApp : Ne soyez pas "cette personne"
Sur le plan technique, la solution consistait à donner à chaque appareil sa propre "clé d'identité", et WhatsApp conserve un registre des clés qui appartiennent au même compte utilisateur. Cela signifie qu'il n'est pas nécessaire de stocker les messages sur son propre serveur, ce qui pourrait entraîner des problèmes de confidentialité.

Mais Jake Moore, un spécialiste de la sécurité chez Eset, une société spécialisée dans les antivirus, a déclaré que, quelle que soit la robustesse de la sécurité, la présence de messages sur un plus grand nombre d'appareils pourrait toujours être un problème.

"Il y aura toujours un acteur malveillant qui cherchera à créer une solution de contournement", dit-il.

  • 'J'ai été victime du piratage de WhatsApp'
"Les agresseurs domestiques et les harceleurs pourraient désormais avoir la possibilité d'utiliser cette nouvelle fonctionnalité à leur avantage, en créant des points d'extrémité supplémentaires afin de capturer toute communication privée synchronisée."

Il ajoute que l'ingénierie sociale est une menace "toujours plus grande" et qu'il incombe à l'utilisateur de garder un œil sur les abus potentiels.

"Il est donc vital que les gens soient conscients de tous les appareils qui sont connectés à leur compte", prévient-il.

Ecouter :