Vous-êtes ici: AccueilSport2021 04 19Article 590809

BBC Afrique of Monday, 19 April 2021

Source: bbc.com

VaccinCovid-19 : ce que vous risquez si vous ne recevez pas votre deuxième dose

Lors d'un petit-déjeuner avec des journalistes le 13 avril à Brasilia, le ministre de la Santé, Marcelo Queiroga, déclare que plus de 1,5 million de Brésiliens ne se sont pas présentés pour recevoir leur deuxième dose du vaccin covid-19.

São Paulo est l'État dans lequel ce phénomène est le plus fréquent, avec plus de 343 000 personnes qui n'ont reçu qu'une seule injection. Il est suivi de Bahia (avec 148 000) et de Rio de Janeiro (143 000).

M. Queiroga a souligné qu'il a l'intention de renforcer la campagne afin que tout le monde complète le calendrier de vaccination, et pour cela il aura le soutien du Conseil national des secrétaires de la santé (Conass).

La coordinatrice du Programme national d'immunisation (PNI), Francieli Fantinato, était également présente à la réunion.

A ne pas manquer sur BBC Afrique :

  • Des preuves "solides" de l'existence d'une nouvelle force de la nature
  • Super League : pourquoi les plus grands clubs de football lancent un nouveau tournoi?
  • José Mourinho, limogé par Tottenham après seulement 17 mois
La spécialiste a demandé à tous ceux qui ont pris la première dose d'attendre le temps minimum nécessaire pour retourner au centre de vaccination le plus proche et compléter la vaccination avec la deuxième dose.

Cet intervalle varie selon le vaccin. Dans le cas de CoronaVac, Sinovac et l'Institut Butantan, le délai entre la première et la deuxième dose est de 14 à 28 jours.

Pour le vaccin AZD1222, d'AstraZeneca, de l'Université d'Oxford et de la Fondation Oswaldo Cruz, la période d'attente est de trois mois.

Mais quels sont les risques pour ceux qui ne reçoivent pas la deuxième dose ?

Protection douteuse

La plupart des vaccins COVID-19 testés et approuvés nécessitent deux doses pour fournir un niveau de protection acceptable.

Cela s'applique aux produits développés par Pfizer, Moderna, Instituto Gamaleya (le Sputnik V), CoronaVac et AZD1222.

Pour l'instant, la seule exception sur la liste est le vaccin de Johnson & Johnson, qui offre une bonne réponse avec une seule dose.

Ces calendriers vaccinaux ont été évalués et définis lors d'essais cliniques impliquant des dizaines de milliers de volontaires et ont servi à déterminer la sécurité et l'efficacité des vaccins.

Par conséquent, si une personne ne prend que la première dose de CoronaVac ou d'AZD1222 et manque la seconde, elle ne sera pas protégée de manière adéquate.

" Les données dont nous disposons montrent que la personne est protégée avec deux doses. S'il n'en prend qu'une, il n'a pas terminé le plan et n'est pas correctement vacciné", explique le Dr Isabella Ballalai, vice-présidente de la Société brésilienne d'immunisation.

Bien que la première dose donne une petite protection, ce taux ne correspond pas aux paramètres établis par les experts et les institutions qui définissent les règles du secteur, comme l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le ministère de la santé et l'Agence nationale de surveillance sanitaire, tous deux du Brésil.

Autre point dangereux : en recevant la première dose (et en ne revenant pas pour compléter le calendrier de vaccination), l'individu court le risque de se retrouver avec un faux sentiment de sécurité.

On peut même penser, à tort, que l'on est déjà immunisé contre le coronavirus et continuer sa vie normale, sans respecter les précautions de base contre le covid-19.

Les recommandations restent cependant les mêmes pour ceux qui ont reçu deux, une ou aucune dose du vaccin : chacun doit maintenir une distanciation sociale, porter un masque, se laver les mains et veiller à renouveler l'air à l'intérieur.

Recommencer ?

On ne sait pas encore ce que doivent faire ceux qui n'ont pas reçu les deux doses : devront-ils recommencer à zéro ou pourront-ils recevoir la seconde injection à tout moment ?

Cela dépendra du temps qu'ils ont laissé passer depuis qu'ils ont reçu la première dose, estiment les experts.

"Si le délai maximal pour recevoir la deuxième dose a été dépassé, il peut être nécessaire de recommencer le calendrier de vaccination, car toutes les données d'efficacité dont nous disposons sont basées sur un protocole", explique l'immunologiste Cristina Bonorino, professeur à l'Université fédérale des sciences de la santé de Porto Alegre.

"Si nous ne nous y tenons pas, nous ne pouvons pas garantir l'immunisation".

Dans un scénario de pénurie de vaccins, cela peut compromettre davantage les stocks et de nombreuses personnes pourraient ne pas être vaccinées.

Dans tous les cas, il vaut la peine de suivre la recommandation du ministère de la Santé et de se rendre au centre de vaccination le plus proche dès que possible pour compléter la protection contre le covid-19.

"Il ne faut pas tarder, mais en cas d'imprévu, il est important de recevoir la deuxième dose le plus tôt possible pour obtenir une bonne réponse immunitaire", renforce Ballalai.

Bonorino, qui est également membre de la Société brésilienne d'immunologie, estime que le gouvernement devrait investir dans des campagnes de communication pour sensibiliser les gens à la nécessité de suivre correctement les protocoles de vaccination du pays.

"Nous avons besoin que ces informations soient diffusées à la télévision, sur les réseaux sociaux et dans tous les médias, afin que la population n'oublie pas de prendre la deuxième dose du vaccin aux dates indiquées", souligne-t-il.

Selon les dernières informations du ministère de la santé, le Brésil a jusqu'à présent vacciné un total de 27 millions de personnes contre le covid-19, soit 12 % de la population.


Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter