Vous-êtes ici: AccueilSport2021 05 10Article 596512

BBC Afrique of Monday, 10 May 2021

Source: www.bbc.com

Une Malienne accouchent de neuf bébés : comprendre les grossesses multiples

Comprendre les grossesses multiples Comprendre les grossesses multiples

« L'être humain, la femme n'est pas conçue pour porter des grossesses multiples. Une grossesse gémellaire même si ce n'est que deux bébés est considérée comme sortant de l'ordinaire », affirme le Docteur Abdoulaye Diop, gynécologue-obstétricien à la Clinique Nest à Dakar.

Si on s'en tient à cette déclaration, le cas de Halima Cissé a de quoi surprendre encore plus. Cette malienne de 25 ans a accouché de neuf bébés. Il s'agit peut-être de la première nonamum, après la fausse alerte de 2012.

Cette année-là, une mexicaine prétend faussement être enceinte de 9 bébés et son histoire fait la une de la presse internationale avant que le corps médicale ne mette à jour la supercherie. Jusqu' ici, le dernier record de naissance à la suite de grossesses multiples est détenu par des octuplés.

L'américaine Nadya Suleman est la dernière a avoir mis au monde des octuplés à la suite d'une procédure de fécondation in vitro en 2009.

Mais si les grossesses multiples émerveillent encore aujourd'hui du fait de la rareté du phénomène, elles s'accompagnent aussi de leur lot de risques pour la mère et pour les enfants.

Qu'est ce qui est à l'origine des grossesses multiple ?

Une naissance multiple est l'accouchement de plus d'un enfant issu d'une seule grossesse.

Les jumeaux en est la forme la plus courante. Il existe plusieurs types de jumeaux, mais les deux suivants sont les plus commun :

Mais qu'en est-il des triplés, des quadruplés, et oui aujourd'hui on peut parler de nonuplés ?

L'explication duDdocteur Diop est la suivante : « De temps en temps, il arrive, pour des raisons liées peut être aux hormones ou bien liée à l'âge, qu'une patiente développe une grossesse avec plus de deux bébés », dit le gynécologue sénégalais.

Le Docteur Diop précise tout de même que c'est très rare et que « ça reste même pour nous, un mystère ».

Selon une étude publiée cette année dans la revue scientifique Human Reproduction, le nombre de naissances de jumeaux est plus élevé que jamais.

Pour mener leur étude, les scientifiques ont recueilli des données provenant de 135 pays entre 2010 et 2015 et ont conclu que le taux de natalité des jumeaux a augmenté d'un tiers au cours des 40 dernières années.

Cette augmentation serait due à l'essor de la technologie permettant la naissance d'enfants dans les pays développés depuis les années 1970, ce qui signifie que la naissance de jumeaux est désormais beaucoup plus facile qu'auparavant.



Des jumelles siamoises sénégalaises de 4 ans, "se font des amis à l'école"

Des médecins nigérians séparent des siamoises

On ne sait pas si Halima Cisse a bénéficié d'un traitement de fertilité.

Il arrive également qu'on retrouve une augmentation du nombre de grossesse gémellaire dans certaines contrées.

Par exemple, la ville d'Igbo-Ora au sud-ouest du Nigeria, est nommée la ville des jumeaux à cause du nombre exceptionnellement élevé de naissance de jumeaux dans la bourgade que nul jusqu' ici n'a réussi à expliquer.

Toutefois, des clusters de jumeaux ont été observés ailleurs dans le monde comme dans le village de Cândido Godóiau au Brésil ou encore la petite commune française de Pleucadeuc où se tient une fête en leur honneur tous les 15 août.



Une Nigériane de 68 ans donne naissance à des jumeaux

Une femme donne naissance à deux paires de jumeaux en un an en Floride

Les risques pour la mère et les bébés

« Ces grossesses multiples peuvent constituer de gros dangers autant pour la mère que pour l'enfant. L'utérus de la femme n'étant pas fait pour porter plus de deux bébés, si la patiente en porte plus de deux voire 3, 4, voire 9 comme la Malienne qui fait l'actualité, il y a des risques », affirme le Docteur Diop.

Lors d'une grossesse multiple, le corps de la mère est extrêmement sollicité par la gestation et cette exigence augmente à mesure qu'augmente le nombre de bébés attendus.

Il y a chez la mère un risque plus élevé d'hypertension, de pré éclampsie, d'anémie et de diabète gestationnel, et des hémorragies du postpartum.

Dans les grossesses pluri fœtales, l'utérus distendu tend à stimuler le travail prématuré, ce qui entraine un accouchement prématuré.

Les bébés de leur côté risquent un faible poids de naissance, un retard de croissance, des malformations, voire une mortalité.

En effet, les neuf bébés d'Halima Cisse - cinq filles et quatre garçons - devront passer "deux à trois mois" dans des couveuses, a déclaré le directeur de la clinique où ils sont nés.

Les bébés pesaient entre 500g et 1kg à leur naissance, ajoute le professeur Youssef Alaoui, de la clinique Ain Borja à Casablanca, au Maroc.

Un plateau technique adapté et un bon suivi de la grossesse

Lorsqu'on est porteuse d'une grossesse multiple, les consultations prénatales doivent être plus rapprochées, explique le Docteur Diop. Le suivi gynécologique doit être très soigneux pour anticiper la survenue de certaines complications.

Halima Cissé, la maman des nonuplés, a été prise en charge à Bamako puis transférée au Maroc le 30 mars pour être "mieux suivie" à cause des risques liés à sa grossesse, selon le communiqué des autorités maliennes.

Mme Cissé était enceinte de 25 semaines lorsqu'elle a été admise et que son équipe a réussi à prolonger sa grossesse jusqu'à 30 semaines, a précisé le professeur Youssef Alaoui.


Une femme accouche 2 fois en l'espace d'un mois

Quand elle a été prise de contractions mardi, une équipe médicale constituée de dix médecins assistés de 25 employés para-médicaux a été mobilisée.

« La plupart de nos hôpitaux en Afrique de l'ouest n'ont pas vraiment le plateau technique nécessaire pour prendre en charge des prématurés de moins de 30 à 32 semaines parce qu'ils n'ont pas encore acquis leur maturité au niveau pulmonaire…ils demandent des soins vraiment particuliers », nous a expliqué le Professeur Madeleine Amorissani Folquet, chef du service pédiatrie au CHU de Cocody à Abidjan, en Côte d'Ivoire.

Elle insiste par ailleurs sur la nécessité de « sensibiliser la communauté pour que les femmes enceintes aillent dans les structures de santé pour se faire suivre » car elle estime que c'est ce qui a sauvé Halima Cissé et ses bébés.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter