Vous-êtes ici: AccueilSport2021 07 08Article 606835

Infos Sports of Thursday, 8 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Turquie: Achille Webo va quitter Basaksehir

Achille Webo Achille Webo

• Le contrat de Achille Webo n'a pas été prolongé

• Achille Webo veut vite retrouver un poste

• Le Camerounais a été victime d'insultes racistes



En fin de contrat avec Istanbul Basaksehir, l’ancien Lion Indomptable va quitter le club turc. Achille Webo qui y occupait le poste d’entraîneur adjoint depuis 2019 n’a pas prolongé son contrat.

Désormais libre de tout contrat, Pierre Achille Webo Kouamo est la recherche d’un nouveau challenge de coach. Sa dernière année sur le banc de Baseksehir aura été marquée par le scandale de racisme dans dont il a été victime lors d'un match de league des champions.

Insulté par un arbitre

S’il faudra retenir une chose de l’année 2020 : ce sera la décision forte des joueurs d’une équipe de faire arrêter un match de football suite à une insulte raciste. Ceci, « grâce » à Achille Webo.

Les faits se déroulent un soir de ligue des champions de football à Paris, le 08 décembre. Achille Webo, ancien Lion Indomptable désormais entraineur adjoint du club turc de Istanbul Basaksehir accuse le 4e arbitre d’avoir tenu des propos racistes envers lui.

Nous sommes à la 13e minute du match PSG vs Basaksehir lorsque Achille Webo exprime son mécontentement suite à une décision arbitrale qu’il jugeait défavorable pour son club. Jugé trop agité sur son banc, Pierre Webo se fera sanctionner d’un carton jaune suite à une discussion entre l’arbitre centrale et son 4e arbitre. C’est au cours de cette discussion que seront prononcés les propos racistes que l’entraineur adjoint camerounais reproche au 4e arbitre. « Why do you say negro », reproche le camerounais à l’arbitre roumain.

Alertés, les joueurs des 2 équipes demandent dans un premier tant l’exclusion du 4e arbitre (à la 13e minute). « On ne peut pas continuer le match avec cet homme » lance Kylian Mbappé à l’arbitre centrale. Face au refus de l’arbitre d’exclure son collègue, les joueurs des deux équipes refuseront de reprendre le jeu pour montrer leur soutien à Achille Webo et dénoncer le racisme de plus en plus grandissant dans le football. Un acte inédit, proposé depuis longtemps par Samuel Eto’o et qui n’arrivera qu’en 2020, « grâce » à Achille Webo, plus que jamais symbole de la lutte contre le racisme.

Le scandale a provoqué un concert de réactions allant de Presnel Kimpembe à Erdogan, le président turc. « Je condamne fermement les propos racistes tenus à l'encontre de Pierre Webo, membre du staff technique de Basaksehir, et suis convaincu que l'UEFA prendra les mesures qui s'imposent. Nous sommes inconditionnellement contre le racisme et la discrimination dans le sport et dans tous les domaines de la vie. Non au racisme », a twitté Erdogan.

A 38, Pierre Achille Webo est devenue désormais malgré lui, une figure de la lutte anti racisme dans le football. L’ancien Lion indomptable qui est devenu entraineur adjoint de Basaksehir a joué dans 8 clubs différents dans sa carrière et remporté deux trophées : la coupe de Turquie en 2013 et 2014