Vous-êtes ici: AccueilSport2021 05 06Article 595912

BBC Afrique of Thursday, 6 May 2021

Source: www.bbc.com

Trump lance une nouvelle plateforme de 'communication'

Trump lance une nouvelle plateforme de 'communication' Trump lance une nouvelle plateforme de 'communication'

Donald Trump a lancé un nouveau site web de "communication", qui affirme qu'il publiera des contenus "directement issus du bureau" de l'ancien président américain.

M. Trump a été banni par Twitter et suspendu par Facebook et YouTube après les émeutes du Capitole en janvier.

Depuis, l'ancien président publie des déclarations par communiqué de presse - que le nouveau site web accueillera désormais.

Les utilisateurs pourront aimer les messages et les partager sur leurs comptes Twitter et Facebook.

"C'est un blog", a déclaré Kara Swisher, chroniqueuse technologique au New York Times, à l'émission Today de la BBC Radio 4.

"Je ne sais pas quel est le plan global, car il a des conseillers numériques très pointus. Ce n'est que le début de ses tentatives pour essayer de rétablir une capacité plus forte à participer aux médias numériques."

Le conseiller principal de M. Trump, Jason Miller, avait précédemment déclaré qu'une nouvelle plateforme de réseaux sociaux allait être lancée. "Cette nouvelle plateforme va être importante", avait-il déclaré en mars.

Mais M. Miller a indiqué sur Twitter mardi que le nouveau site web n'était pas la plateforme de réseaux sociaux dont il avait précédemment fait l'éloge.

"Nous aurons des informations supplémentaires à ce sujet dans un avenir très proche", a-t-il déclaré.

Le site Web serait construit par Campaign Nucleus, une entreprise de services numériques créée par l'ancien directeur de campagne de M. Trump, Brad Parscale.

Plusieurs messages sur le site répètent à nouveau les affirmations selon lesquelles l'élection présidentielle de l'année dernière aurait été truquée.

Le nouveau site est arrivé juste avant que le comité de surveillance de Facebook ne prenne une décision sur le bien-fondé de l'interdiction de M. Trump.

Le comité a confirmé l'interdiction, mais a déclaré que Facebook devait examiner si elle devait être permanente et appliquer des règles cohérentes à tous les utilisateurs. Cela pourrait laisser la porte ouverte à un retour de M. Trump sur Facebook et Instagram à l'avenir.

L'ancien président a utilisé son nouveau site pour qualifier Facebook - ainsi que Twitter et Google - de "honte totale".


"La liberté d'expression a été retirée au président des États-Unis parce que les fous de la gauche radicale ont peur de la vérité", a-t-il déclaré.

"Le peuple de notre pays ne le supportera pas ! Ces réseaux sociaux corrompues doivent payer un prix politique, et ne doivent plus jamais être autorisées à détruire et décimer notre processus électoral."

YouTube a déclaré qu'il réactiverait le compte de M. Trump lorsque la menace de "violence dans le monde réel" s'atténuerait.

Twitter, où M. Trump avait 88 millions d'adeptes, l'a banni définitivement.

Un porte-parole de Twitter a déclaré à la BBC : "en général, le partage du contenu du site Web référencé est autorisé tant que le matériel ne viole pas les règles de Twitter".

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter