Vous-êtes ici: AccueilSport2021 08 18Article 614245

BBC Afrique of Wednesday, 18 August 2021

Source: www.bbc.com

TikTok : qui est le justicier masqué, la star montante du réseau social?

Le jeu consiste à troller en ligne, et le prix à gagner est que le Grand Londini vous traque Le jeu consiste à troller en ligne, et le prix à gagner est que le Grand Londini vous traque

Avec un énorme groupe de followers derrière lui, le Grand Londini s'attaque aux trolls - mais n'est-ce pas le travail de TikTok ?

"Nous reprenons les réseaux sociaux aux brutes, aux pédophiles, aux escrocs et aux trolls."

L'homme masqué avec une capuche noire s'adresse directement à la caméra avec une voix déformée électroniquement. Il semble tout droit sorti d'un film d'horreur.

Mais son but n'est pas de faire peur, à moins que vous ne soyez un troll anonyme ou un cyber-harceleur. Dans ce cas, il pourrait être votre pire cauchemar.

Dans une autre de ses vidéos, il fait un geste vers un commentaire offensant laissé sur le compte TikTok d'une femme.

"Si un inconnu faisait ce commentaire à votre fille, votre mère, votre sœur, votre femme, que feriez-vous ?". Nous disons jeu stupide, récompense stupide".

C'est la phrase d'accroche du Grand Londini, un mouvement en ligne qui est devenu si populaire sur TikTok qu'il a acquis deux millions d'adeptes en quelques mois seulement.

Le jeu consiste à troller en ligne, et le prix à gagner est que le Grand Londini vous traque.

Si vous êtes un troll, vous pouvez penser que vous pouvez vous cacher en toute sécurité derrière un nom de compte anonyme. Mais Londini part du principe qu'il peut découvrir votre véritable identité en sept ou huit clics.

Si vous êtes un enfant, il essaiera de dire à vos parents ou à votre école que vous insultez des gens en ligne.

Si vous êtes un adulte, qui a peut-être publié un commentaire sexuellement explicite sur la vidéo d'un enfant, il va vraiment vous dénoncer. Cela peut signifier informer votre employeur ou prévenir votre service de police local.


Il s'agit de la modération justicière, qui consiste à ce que les utilisateurs d'une plateforme prennent sur eux d'essayer de nettoyer l'application.

Mais TikTok n'est pas très heureux de cette démarche. Le grand Londini a vu neuf de ses comptes définitivement supprimés, et le dixième a été suspendu plusieurs fois.

Les règles de la plateforme que Londini a été accusé d'enfreindre sont variées : harcèlement en ligne, intimidation, voire extrémisme violent. Mais Londini conteste tout cela.

"Tant que tous les intimidateurs, racistes et escrocs n'auront pas quitté cette application, nous n'irons nulle part", déclare-t-il dans une vidéo.

'Nous sommes les anti-trolls'

Alors qui est l'homme derrière le masque ?

Il est connu sous le nom de Leo. Ce n'est pas son vrai nom, et son identité est un secret bien gardé car il reçoit régulièrement des menaces de mort.

Cependant, Leo retire parfois son masque dans ses lives sur TikTok, où il discute avec ses fans et ses détracteurs qui sont prêts à débattre.

En fait, Leo n'est que le visage public d'un mouvement de volontaires ayant une expérience mixte de l'armée, de la cybersécurité et du piratage éthique.

S'adressant à moi depuis un lieu tenu secret aux États-Unis, il me dit : "nous sommes l'anti-troll. Si vous êtes là, en ce moment, sur TikTok, vous êtes en train de vous faire troller."

Mais la modération de contenu n'est-elle pas le travail de TikTok ?

"Ils ne le font pas", dit Leo.

"Nous disons tout à TikTok. Nous envoyons à TikTok chaque information, nous signalons le compte."

TikTok dit faire de gros efforts pour protéger les utilisateurs, et a introduit de nouvelles fonctionnalités comme le fait de permettre aux utilisateurs de choisir qui peut commenter leur vidéo et de filtrer certains mots dans leurs commentaires.

"Nous savons qu'il n'y a pas de ligne d'arrivée lorsqu'il s'agit de protéger nos utilisateurs, c'est pourquoi nous continuerons à investir dans nos équipes, nos produits et nos fonctionnalités pour faire en sorte que TikTok soit un endroit sûr pour notre communauté", affirme un porte-parole.

La plateforme est confrontée à une tâche colossale en matière de modération de contenu. Selon ses propres chiffres, TikTok a retiré 61 millions de vidéos au premier trimestre 2021, et 91 % d'entre elles ont été retirées avant qu'un seul utilisateur ne les ait signalées.

Origines dans la tragédie

La mission de Leo Londini de s'attaquer aux brutes est née d'une tragédie. L'année dernière, le fils autiste de 14 ans d'un des amis de Leo s'est donné la mort.

"Mon ami après un certain temps, après avoir fait son deuil, il nous a contactés et nous a dit, vous savez, une des raisons pour lesquelles il était si déprimé est qu'il était beaucoup harcelé sur les réseaux sociaux."

À la demande du père, Leo et plusieurs amis ont retrouvé les intimidateurs anonymes qui tourmentaient son fils.

"Nous avons pu lui donner les informations et lui dire, tu sais, hé... fais ce que tu dois faire avec ça. Et il a contacté leurs parents et a pu, en grande partie, tourner la page."


Le groupe d'amis ne s'est pas arrêté là. Sous le nom de The Great Londini - une combinaison de Houdini et de Linux, le système d'exploitation - ils ont décidé de continuer et de se concentrer sur TikTok.

Les fans de The Great Londini sont tellement investis dans leur travail qu'ils taguent sans cesse le compte sous les vidéos et les commentaires, espérant que Leo et son équipe vont chasser un énième troll.

Mais ce fandom a un prix. Il y a un risque que le mouvement soit occasionnellement la chose qu'il méprise.

Certains fans sont tellement enthousiastes qu'ils finissent par devenir eux-mêmes des tyrans, ce qui enfreint les règles du Grand Londini - ainsi que les directives communautaires de TikTok.

La BBC s'est entretenue avec une utilisatrice de TikTok qui avait été la cible d'insultes en ligne après que le Grand Londini ait critiqué ses vidéos sur le Memorial Day.

Liz, une activiste pacifiste, a décrit le jour férié où les États-Unis rendent hommage aux hommes et aux femmes tués pendant leur service militaire comme "un jour férié entier juste dédié au meurtre".

Cela a provoqué une réponse furieuse. Liz dit qu'elle a été inondée d'injures, la plupart de la part d'utilisateurs ayant Londini dans leur nom d'utilisateur, qui lui ont dit de se suicider, et qui ont également contacté son ancien employeur pour essayer de la faire licencier.

"Il semble hypocrite qu'ils soient un compte anti-intimidation, mais que beaucoup de leurs adeptes intimident les gens sur la plate-forme", souligne Liz.

Londini expulse les utilisateurs de son réseau s'ils enfreignent les règles du groupe et Leo - qui a servi dans la marine américaine - est quelque peu contrit par ce qui est arrivé à Liz.

"Je comprends leur passion, surtout quand il s'agit des anciens combattants", dit-il. "Mais nous essayons de montrer l'exemple. Nous ne la harcelons pas - je ne souhaite à cette femme que le meilleur."