Vous-êtes ici: AccueilSport2020 11 24Article 557839

Sports News of Tuesday, 24 November 2020

Source: Actu Cameroun

Suspension d’Ahmad Ahmad : la CAF maintient le calendrier de ses activités et programmes

C’est ce que l’instance faîtière du football africain fait savoir dans le communiqué faisant suite à la suspension d’Ahmad Ahmad.
«La Confédération Africaine de Football qui s’inquiète des conséquences sur sa réputation de cette longue procédure, maintient le calendrier de l’ensemble de ses activités et programmes», c’est ce que l’instance faîtière du football africain a écrit dans le communiqué publié hier 23 novembre 2020 sur son site internet.

Partant de cette affirmation, on peut donc peut-être lever pour un instant la polémique sur la tenue de la Coupe d’Afrique des Nations qui doit se jouer en 2022 au Cameroun. Car depuis la publication et l’entrée en vigueur de la suspension d’Ahmad Ahmad, pour certains camerounais, la CAN 2022 est hypothéquée. Ils pensent que le successeur d’Ahmad pourrait ne pas valider sa programmation. Et de ce fait, le Cameroun doit se mettre à l’abri des surprise.

Charles Mongue-Mouyeme analyste sportif a fait une réflexion sur le sujet, que nous vous proposons ci-dessous.
Même s’il fait appel de la décision de la Fifa qui le suspend pour 5 ans, le Président Ahmad Ahmad ne pourra plus être candidat à sa propre succession, et la CAF aura donc un nouveau président après l’élection du 12 mars 2021 : l’appel ne sera certainement pas suspensif ; et en gentleman, il devra se consacrer à laver son honneur, ce qui est incompatible avec la sérénité nécessaire à l’exercice de la haute fonction de président de la CAF.



Le Cameroun avait déjà réussi à « gagner » la sympathie d’Ahmad Ahmad pour conserver l’organisation d’une CAN pour laquelle il ne finit plus d’être « fin prêt » depuis 2018. Rien ne garantit que le nouveau président de la CAF gérera le suivi du cahier des charges de la CAN 2022 avec la même complaisance que le sortant.


Il faudra donc que le pays de Samuel Eto’o cesse de bluffer avec l’exécution des chantiers, s’il veut se mettre à l’abri de la mauvaise surprise d’un nouveau retrait de l’organisation de la CAN.

Le Cameroun doit étudier sérieusement les candidatures à la présidence de la CAF de mars 2021, afin de commencer à prendre une option sur le candidat qui aura ses faveurs. Connaissant les mentalités revanchardes dans le foot, il vaudra mieux avoir soutenu le candidat qui aura gagné, pour ne pas crier aux représailles si les missions d’inspection de la CAF deviennent trop rigoureuses.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter