Vous-êtes ici: AccueilSport2021 04 21Article 591556

BBC Afrique of Wednesday, 21 April 2021

Source: bbc.com

Super League européenne : les six équipes de Premier League se retirent de la compétition

Les six équipes de Premier League engagées dans la Super League européenne (ESL) se sont retirées de la compétition.

Manchester City a été le premier club à annoncer son retrait après Chelsea qui avait signalé son intention de le faire- le club londonien préparant des documents pour se retirer.

Les quatre autres clubs - Arsenal, Liverpool, Manchester United et Tottenham - ont tous fait de même.

Les Italiens de l'Inter Milan et les Espagnols de l'Atlético de Madrid ont annoncé mercredi qu'ils quittaient également la Super Ligue

BBC Sport a appris que les autres patrons du club de Serie A préparent leur sortie après les développements dramatiques de mardi soir.

Lire aussi:

Super League : pourquoi les plus grands clubs de football lancent un nouveau tournoi?

Une Super League européenne serait-elle bien accueillie par les fans internationaux ?

La Super League à 12 équipes, mise en place par les clubs du "Big Six" de Premier League ainsi que les Espagnols de l'Atletico Madrid, du FC Barcelone et du Real Madrid et les Italiens de l'AC Milan et de la Juventus, a été annoncée dimanche, suscitant une large condamnation.

"Malgré le départ annoncé des clubs anglais, contraints de prendre de telles décisions en raison de la pression exercée sur eux, nous sommes convaincus que notre proposition est totalement alignée sur la législation et la réglementation européennes", a déclaré mercredi l'ESL, ajoutant qu'elle était "convaincue que le statu quo actuel du football européen doit changer".

Dans une interview accordée au journal italien la Repubblica, le président de la Juventus, Andrea Agnelli, a déclaré que les clubs restants allaient "aller de l'avant" et que le projet avait encore "100 % de chances d'être un succès".

"Le président du Real Madrid, Florentino Perez, insiste sur l'idée de garder le groupe ensemble pour faire pression en faveur du changement", affirme l'expert espagnol du football Guillem Balague.



"Barcelone dit qu'il a accepté l'ESL, mais seulement si l'Assemblée des détenteurs de billets de saison l'approuve, ce qui pourrait être leur porte de sortie", a affirmé Balague.

Issouf Bayo rêve de buts et de trophées avec le Celtic de Glasgow

Asamoah Gyan rejoint la Super League indienne

Manchester City a confirmé qu'il avait "formellement adopté les procédures de retrait" de la Super League.

Liverpool a déclaré que sa participation à cette ligue "a été abandonnée".

Manchester United a avancé qu'il avait "écouté attentivement la réaction de ses fans, du gouvernement britannique et d'autres parties prenantes clés" avant de prendre sa décision de ne pas y participer.

Arsenal s'est excusé dans une lettre ouverte à ses fans et a reconnu qu'il avait "fait une erreur", ajoutant qu'il se retirait après les avoir écoutés ainsi que la "communauté du football au sens large".

Le président de Tottenham, Daniel Levy, a déclaré que le club regrettait "l'anxiété et le bouleversement" causés par la proposition.

Chelsea a confirmé avoir "entamé les procédures formelles de retrait du groupe" qu'il n'a rejoint que "la fin de la semaine dernière"."Il est admirable de reconnaître une erreur" - Uefa

Le président de l'Uefa, Aleksander Ceferin, a salué ce revirement. "J'ai dit hier qu'il était admirable de reconnaître une erreur et ces clubs ont fait une grosse erreur", a réai le patron du football européen.

"Mais ils sont de retour au bercail maintenant et je sais qu'ils ont beaucoup à offrir non seulement à nos compétitions mais aussi à l'ensemble du football mondial. L'important maintenant est d'aller de l'avant, de reconstruire l'unité dont le jeu jouissait avant cela et d'avancer ensemble", a ajouté le président de l'Uefa.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a posté sur Twitter : "Je me réjouis de l'annonce d'hier soir. C'est le bon résultat pour les fans de football, les clubs et les communautés à travers le pays. Nous devons continuer à protéger notre sport national que nous chérissons."

Le leader travailliste Keir Starmer a ajouté que cela "doit être un moment décisif, où nous changeons notre jeu pour mettre à nouveau les fans en avant", tandis que le leader des libéraux démocrates Ed Davey a tweeté : "Ce doit être le début d'une révolution du football menée par les fans".


Dans une déclaration, la Super League européenne a affirmé : "Compte tenu des circonstances actuelles, nous allons reconsidérer les mesures les plus appropriées pour remodeler le projet, en ayant toujours à l'esprit nos objectifs d'offrir aux fans la meilleure expérience possible tout en améliorant les paiements solidaires pour l'ensemble de la communauté du football."

Les "Big Six" du football anglais faisaient partie d'un groupe qui avait annoncé son intention de créer une ligue dissidente, qu'ils espéraient établir comme une nouvelle compétition en milieu de semaine.

Ce projet a été condamné par les supporters, les autorités du football et les ministres du gouvernement au Royaume-Uni et, dans toute l'Europe, par l'Uefa et les associations et ligue de football.

Environ 1.000 supporters se sont rassemblés devant le stade de Chelsea à Stamford Bridge avant leur match contre Brighton mardi soir pour protester contre l'implication de leur club.

Le vice-président exécutif de Manchester United, Ed Woodward, qui a participé aux discussions sur la Super League, a annoncé qu'il quitterait son poste à la fin de 2021.

Les principaux joueurs de certains des six clubs anglais ont manifesté leur désapprobation à l'égard du projet de ligue séparée.

Le capitaine de Liverpool, Jordan Henderson, a déclaré sur les médias sociaux que la "position collective" de son équipe est que la Super League n'ait pas lieu.

"Nous n'aimons pas ça et nous ne voulons pas que ça arrive", peut-on lire dans un message qui a également été posté par de nombreux joueurs de Liverpool.

Après que City a confirmé son retrait, l'ailier anglais Raheem Sterling a posté : "Ok bye".

  • Caster Semenya devient footballeuse
  • Une footballeuse gambienne se noie en Méditerranée
L'Uefa avait espéré écarter la menace d'une Super League européenne avec une nouvelle Ligue des champions à 36 équipes, qui a été approuvée lundi.

En annonçant leurs propositions pour une Super League qui comprendrait finalement 20 équipes, le groupe de 12 clubs a déclaré que les réformes de la Ligue des champions étaient insuffisantes.

Le président du Real Madrid, Florentino Perez, qui a été nommé président de l'ESL, a déclaré que la compétition avait été créée "pour sauver le football", car les jeunes ne sont "plus intéressés" par le jeu en raison de "beaucoup de matches de mauvaise qualité".

Qu'a dit chaque club anglais?

Le conseil d'administration d'Arsenal a déclaré qu'il n'avait pas l'intention de "causer une telle détresse" et qu'il avait rejoint la Super League parce qu'il "ne voulait pas être laissé pour compte", voulant aisi assurer l'avenir du club.

"Notre objectif est toujours de prendre les bonnes décisions pour ce grand club de football, de le protéger pour l'avenir et de nous faire avancer", ont-ils ajouté.

"Nous n'avons pas pris la bonne décision ici, ce que nous acceptons pleinement".

Manchester United a déclaré qu'il "reste engagé à travailler avec les autres membres de la communauté du football pour trouver des solutions durables aux défis à long terme auxquels ce sport est confronté".

Liverpool a déclaré que le club avait "reçu des représentations de diverses parties prenantes clés, tant en interne qu'en externe" avant de prendre sa décision et les a remerciés pour leurs "précieuses contributions".

M. Levy a déclaré que Tottenham estimait qu'il était "important" de prendre part à "une éventuelle nouvelle structure visant à mieux garantir le fair-play financier et la viabilité financière tout en apportant un soutien sensiblement accru à la pyramide du football au sens large".

"Nous tenons à remercier tous les supporters qui ont présenté leurs opinions réfléchies", a ajouté le patron des Spurs.

Chelsea a indiqué qu'après avoir eu "le temps d'examiner pleinement la question", ils ont décidé que leur "participation continue à ce projet ne serait pas dans le meilleur intérêt du club, de nos supporters ou de la communauté du football en général".

Manchester City a souligné qu'il avait "formellement adopté les procédures pour se retirer du groupe qui développe des plans pour une Super League européenne".

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter