Vous-êtes ici: AccueilSport2021 04 30Article 594490

Sports News of Friday, 30 April 2021

Source: L'Anecdote n°1176

Stade Paul Biya : vers un nouveau 'glissement'

Deux semaines après la visite du ministre des Sports sur ce chantier, les travaux n’ont pas toujours connu le coup d’accélérateur annoncé. Au contraire des murmures de carence de liquidités expliquent à ce jour le piétinement que connait cette infrastructure.
Le 15 avril dernier, les autorités compétentes annonçaient à grandes pompes la mise à disposition dans les comptes de Magil, d’un avenant de 6,3 milliards Fcfa supplémentaires pour boucler les travaux du désormais stade d’Olembe. La nouvelle avait suscité beaucoup de bonheur chez les Camerounais qui voient mal la prochaine Coupe d’Afrique des nations se jouer ailleurs que dans ce stade de football pourtant dédié au président de la République. Deux semaines plus tard, les lignes n’ont visiblement pas bougé.

Les travaux qui étaient censés connaître un coup d’accélérateur sont plutôt devenus inexistants. Les quelques ouvriers qui entretenaient encore cet ultime espoir de livrer cette infrastructure le jour dit, ont eux aussi jeté l’éponge. Entre autre raisons de cet autre arrêt des travaux, les ouvriers évoquent le non-paiement de leur salaire. D’autres brandissent les mauvaises conditions de travail en cette période où le climat se fait capricieux.

Du côté de Magil, on explique cette situation par le fait que l’argent promis dernièrement pour continuer le chantier par le maitre d’ouvrage n’est pas encore disponible au niveau de ses différents comptes bancaires. Une source concordante va plus loin en indiquant que «de toute évidence, le Cameroun n’a plus d’argent pour finir ce chantier», d’où le piétinement que l’on observe actuellement.

Or le calendrier de la Confédération africaine de football prévoit pour le 21 juin prochain, dans cette enceinte, la cérémonie de tirage au sort à l’effet de constituer les différentes poules lors du rendez-vous continental que le Cameroun doit d’ailleurs abriter dès janvier 2022. Du coup, un vent d’inquiétudes s’est une fois de plus levé sur l’opinion pour souffler en direction de l’incertitude que cette situation projette. Et le silence des autorités compétentes observé jusqu’ici sonne outre mesure, le glas de la mise en service de cette aire de jeu en novembre 2021 tel que prescrit dans le contrat.

La volonté présidentielle de voir mener jusqu’à la fin ce projet, bute sur la détermination de quelques apparatchiks de plomber l’action de Paul Biya. A l’observation, cet autre financement qui charrie beaucoup d’appétit ouvre lui aussi un cycle de mensonges, de délation, de galéjades, de corruption, de surfacturation et d’autres pitreries ayant phagocyté ce projet depuis la pose de sa première pierre en 2009.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter