Vous-êtes ici: AccueilSport2021 07 06Article 606400

BBC Afrique of Tuesday, 6 July 2021

Source: www.bbc.com

Soul Cap : le rejet du bonnet de bain afro aux Jeux olympiques pourrait être reconsidéré

Soul Cap fabrique des bonnets destinés à recouvrir et à protéger les dreadlocks Soul Cap fabrique des bonnets destinés à recouvrir et à protéger les dreadlocks

La décision de ne pas autoriser les bonnets de bain conçus pour les cheveux afro lors des compétitions internationales - comme Tokyo 2020 - pourrait être reconsidérée, après les réactions négatives.

Soul Cap annonce que Fina, l'organe directeur mondial des sports nautiques, leur a dit que les bonnets n'étaient pas adaptés parce qu'ils ne suivent pas "la forme naturelle de la tête".

Ces commentaires ont suscité des critiques de la part de nombreux nageurs, certains affirmant que cela découragerait les Noirs à pratiquer ce sport.

La Fina déclare maintenant qu'elle "réexamine la situation" concernant ces produits.

Dans une déclaration, elle dit comprendre "l'importance de l'inclusion et de la représentation".

"Fina s'engage à veiller à ce que tous les athlètes aquatiques aient accès à des maillots de bain appropriés pour la compétition, dans la mesure où ces maillots ne confèrent pas d'avantage concurrentiel", a-t-elle ajouté.

Elle a indiqué qu'elle discuterait avec Soul Cap de l'utilisation des chapeaux dans les centres de développement de Fina, qui forment des nageurs dans le monde entier.

Soul Cap fabrique des bonnets destinés à recouvrir et à protéger les dreadlocks, les afros, les tissages, les tresses et les cheveux épais et bouclés.

Les cheveux afro sont naturellement plus secs que les autres cheveux car ils ont moins de couches cellulaires.

L'hypochlorite de sodium - ou agent de blanchiment - que l'on trouve dans les piscines peut les dessécher davantage et les endommager.

De jeunes nageurs noirs affirment à Radio 1 Newsbeat qu'ils sont "déçus et le cœur brisé" par les paroles de Fina la semaine dernière.

Kejai Terrelonge, 17 ans, dit que le soin des cheveux est l'un des nombreux obstacles auxquels elle est confrontée en tant que nageuse noire.

"J'utilisais les petits bonnets de bain que tout le monde utilisait - ils s'adaptaient à ma tête mais comme je mettais de l'huile [de protection] dans mes cheveux, quand je nageais, ils glissaient et mes cheveux étaient mouillés", a déclaré Kejai, qui vit à Birmingham.

Les chapeaux "peuvent réduire les obstacles".

Swim England a publié une déclaration pour "rassurer" les gens sur le fait que les Soul Caps sont autorisés lors des compétitions nationales en Angleterre.

Elle dit qu'elle soulèvera ses "préoccupations" concernant le rejet de la Fina "par les canaux appropriés".

"Les bonnets de natation conçus pour les cheveux afro peuvent réduire les obstacles à la pratique de ce sport pour les groupes sous-représentés, y compris les personnes noires", ajoute-t-elle.

Les enfants britanniques blancs sont surreprésentés dans la natation par rapport à leur part de population, selon un rapport de Sport England de janvier 2020.

Environ 29,3% des enfants britanniques blancs participent à la natation, contre 21,9% des enfants asiatiques et 20,1% des enfants noirs.

View this post on Instagram

A post shared by SOUL CAP | Swim For All (@soulcapofficial)


Les fondateurs de Soul Cap, Michael Chapman et Toks Ahmed-Salawudeen, se disent reconnaissants du soutien qu'ils ont reçu après le rejet par la Fina de leur demande d'approbation de leurs bonnets pour les compétitions internationales.

Ils déclarent avoir grandi sans apprendre à nager car "nous ne pensions pas que c'était un sport pour nous, ce n'était pas un truc entre nos amis et ce n'était pas encouragé par notre école ou nos parents".

En 2017, elles ont décidé de prendre des cours ensemble - où elles ont rencontré une femme noire aux cheveux afro qui avait du mal avec la taille de son bonnet de bain.

"Après avoir parlé avec nos mamans, nos sœurs, nos amis et réalisé le manque de maillots de bain adaptés aux nageurs ayant des cheveux afro, des tresses, des locs ou tout type de cheveux volumineux - nous avons décidé de créer les nôtres", ont-elles déclaré.

Le nageur international jamaïcain Michael Gunning a également critiqué la formulation de Fina.

Il a tweeté qu'il était "complètement choqué et dégoûté" par leur décision de la semaine dernière, qui "pénalise et ségrége encore plus la communauté noire au sommet du sport".